Suppression des passages à niveau

0

Vendredi 29 décembre 2017,

Si l’Etat français supprimait la totalité des passages à niveau, la facture maximale pourrait s’élever à 100 milliards d’Euros. C’est 100 fois la rénovation des Halles de Paris, financée directement ou indirectement par tous les contribuables de l’Hexagone. C’est aussi 3 à 4 fois le montant estimé du futur réseau de métros « Grand Paris Express ».

Si la Bretagne n’avait pas assumé le coût de la peu utile ligne LGV vers Paris à plus de 90 %, nous aurions pu supprimer la totalité des passages à niveau des 5 départements bretons et rénover l’ensemble du réseau ferroviaire breton par la même occasion. En attendant, nos axes ferroviaires restent vétustes et nous sommes privés de lignes correctes vers le Nord et le Sud de l’Europe. Mais les Parisiens vont pouvoir spéculer en Bretagne et accélérer l’exode massif des Bretons, ça n’a pas de prix pour « nos élus » des partis parisiens.

Alors, lorsque des familles des victimes du drame de Millas en Catalogne du Nord se retournent contre l’Etat français, elles n’auront jamais tort. En effet, quoi qu’il en soit du partage des responsabilités dans l’accident entre un TER et un car scolaire qui a fait 6 morts et plusieurs blessés, l’Etat aura toujours sa part de culpabilité à travers une organisation territoriale ruinant les pays historiques et mettant leurs habitants en danger.

Les accidents au niveau de ces passages font une trentaine de morts par an. On peut ainsi se poser la question de leur importance pour l’Etat quand, à titre de comparaison, ses gouvernements successifs font supprimer des services publics de santé, transfèrent des compétences de l’Etat aux collectivités territoriales en matière d’action sociale et de santé tout en retenant les budgets. Tout cela participe à la mise en péril des « citoyens ». La France ne nous veut pas du bien.

 

Bertrand Deléon.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.