Brest : vent violent, le pont de l’Iroise limité à 70 km/h

0

Brest, mardi 2 janvier 2018, Le département du Finistère est placé en vigilance orange pour les risques de vagues submersion et de vent violent, et en vigilance jaune pour les risques de crues sur la Laïta, l’Aulne et l’Odet. Compte-tenu des conditions météorologiques, la vitesse de circulation sur le pont de l’Iroise à l’entrée de Brest  reste limitée à 70 km/h.

 Le préfet du Finistère invite la population à la prudence et rappelle quelques conseils de prudence :

Vents :

Limitez vos déplacements,
Limitez votre vitesse sur route et autoroute, en particulier si vous conduisez un véhicule ou attelage sensible aux effets du vent,
Ne vous promenez pas en forêt et sur le littoral,
Soyez vigilants face aux chutes possibles de branches ou d’objets divers,
N’intervenez pas sur les toitures et ne touchez en aucun cas à des fils électriques tombés au sol,
Les grues doivent être mises en rotation libre,
Rangez ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés.

Vagues submersion :

Dans la mesure du possible, ne circulez pas en bord de mer et évitez la proximité des plages ou rivages où déferlent des rouleaux (risque de submersion, de projection de galets, d’être happé par une vague),
Protégez les embarcations nautiques,
Ne prenez pas la mer,
Habitants du bord de mer, protégez vos biens face à la montée des eaux.

 

Lors de précédents épisodes de vigilance météorologique il a été constaté des comportements à risques. Le préfet du Finistère tient à rappeler qu’il appartient à chacun d’être responsable face au danger que peut constituer un phénomène de vigilance météorologique.

En effet, la prise de risques met en danger la personne concernée, mais également les forces de l’ordre et les secouristes qui devront intervenir pour tenter d’éviter le drame.

Les conditions climatiques actuelles exposent à la chute d’arbres ou de branches, à la projection de galets, à l’apparition de lames susceptibles d’emporter les promeneurs, aux glissades sur les rochers, les digues, les murets, etc.

Il est donc important d’éviter de se déplacer en bord de mer ou en forêt, même pour se prendre en photo dans un paysage inhabituel, créé par les conditions météorologiques.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.