Filière d’excellence de course au large Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne : Engagement et partage

0

Lundi 8 janvier 2018, Après une année 2017 intense, la Filière d’excellence de course au large Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne se prépare à une nouvelle saison.  Le Conseil régional et la banque mutualiste sont fiers de poursuivre leur collaboration en 2018 et, ainsi, de continuer d’accompagner au plus haut niveau les skippers Pierre Rhimbault et Sébastien Simon sur le circuit exigeant des Figaro Bénéteau. Les deux partenaires renouvellent la confiance accordée au Pôle pour assurer la direction technique et sportive de ce projet visant à détecter et former de jeunes skippers à la course au large.

-Continuité du partenariat entre la Région Bretagne et le Crédit Mutuel de Bretagne
-Le  Pôle Finistère Course au large conforté dans sa fonction de direction technique et sportive
-Des binômes complémentaires sur la Transat Concarneau-Saint Barth : Pierre Rhimbault/Romain Attanasio et Sébastien Simon/Morgan Lagravière

© LIOT Jean Marie

Détecter et former de jeunes talents, puis les accompagner dans leur parcours sportif et professionnel au plus haut niveau, tel est le sens de la Filière d’excellence de course au large Bretagne – CMB née en 2011. Un dispositif à deux étages favorisant les transferts de compétences entre les “bizuths” et les “anciens”, capable d’offrir à la Région Bretagne et au CMB une visibilité exceptionnelle sur tous les plans d’eau mais également de faire vibrer tous ceux qui aiment la mer et la Bretagne. Ce dispositif est unique en France.

Cette formation et cet accompagnement individuel par le Pôle représentent une opportunité exceptionnelle pour ces jeunes talents qui disposent de tous les moyens sportifs et financiers afin d’acquérir un niveau d’excellence en course au large durant 4 ans et sous contrat professionnel. Le Conseil régional et la banque mutualiste ont annoncé officiellement ce lundi 8 janvier la poursuite de leur partenariat pour l’année qui s’ouvre mais aussi le renouvellement de leur soutien au Pôle Finistère Course au Large de Port-la–Forêt qui assure la direction technique et sportive du projet.

Dans ce cadre, Pierre Rhimbault et Sébastien Simon, les skippers Espoir et Performance de la Filière, affichent déjà leurs ambitions pour 2018, entre autres sur la Solitaire Urgo – Le Figaro  les différentes courses du championnat de France, mais aussi sur la Transat AG2R La Mondiale, la première grande course de la saison dont le coup d’envoi sera donné de Concarneau, le 22 avril prochain.

Tandems de choc sur la Transat AG2R La Mondiale 
Pierre a choisi Romain Attanasio, finisher de la dernière édition du Vendée Globe, pour l’épauler, tandis que Sébastien a fait appel au talent de Morgan Lagravière. « Pour la première fois depuis la création de la Filière d’excellence de course au large Bretagne – CMB, les skippers Espoir et Performance s’aligneront en même temps au départ de la Transat en double », précise Christian Le Pape, Directeur du Pôle Finistère Course au Large, séduit par le choix de ses poulains.  « Nous avons effectivement là deux binômes intéressants, avec, certes, des objectifs relativement différents, mais parfaitement en phase avec le principe de la Filière basé sur le transfert de compétences », poursuit Christian avant d’ajouter : « Romain Attanasio est un marin aguerri. Il a déjà brillé sur la Transat (3e en 2004 avec Nicolas Bérenger puis encore 3e en 2010 avec Sam Davies et 5een 2012 avec Anthony Marchand, alors skipper Performance). Il a l’expérience et la maturité pour mener Pierre de l’autre côté de l’Atlantique en emmagasinant le maximum d’expérience », analyse le cadre fédéral, tout aussi confiant pour ce qui concerne le tandem Sébastien Simon – Morgan Lagravière. « Ce duo sera assurément l’un des grands favoris de la course. En tout cas, on peut attendre d’eux une belle performance et un très bon résultat même si une transat demeure un exercice toujours particulier et que la voile reste un sport mécanique où tout peut arriver », termine Christian Le Pape.

Courses sur la saison 2018 :


– Solo Maître Coq : du 12 au 18 mars / Les Sables d’Olonne 
- coeff 1
– Solo Concarneau : du 3 au 8 avril / Concarneau
- coeff 1
– Transat AG2R La Mondiale : du 22 avril au 13 mai / départ Concarneau
- coeff 4
– Solo Le Havre : du 15 au 24 Juin / départ Le Havre – coeff 2
– Solo Normandie : du 1 au 5 juillet / Granville
 – coeff 1
– Solitaire URGO le Figaro : du 20 août au 16 septembre / départ Le Havre – coeff 6

Le mot des partenaires
« La voile pour le Crédit Mutuel de Bretagne est une forme d’évidence. En tant qu’établissement coopératif et mutualiste, nous avons un rapport différent au temps. Notre action s’inscrit dans la durée. Cela se traduit dans nos investissements mais aussi dans notre politique de mécénat et de sponsoring, comme en témoigne notre soutien fidèle à la Filière d’Excellence de course au large Bretagne-CMB depuis sa création en 2011.
Parce que nous sommes une banque territoriale et que la mer est une composante forte de l’identité régionale bretonne. Parce que c’est un sport qui véhicule des valeurs fortes dans lesquelles notre groupe se retrouve, lui qui a pour valeurs cardinales l’engagement, l’ouverture et l’audace. »
Jean-Pierre DENIS, président du Crédit Mutuel de Bretagne

« Au-delà de donner leur chance à de jeunes talents et les accompagner au plus haut niveau, la Filière d’excellence de course au large Bretagne-CMB contribue activement à la valorisation des savoir-faire bretons de la filière nautique. La course au large est un atout économique majeur de la Bretagne. Les entreprises de la filière sont reconnues au niveau international pour leur expertise et développent des technologies de pointe qui occasionnent des transferts vers d’autres secteurs (énergies marines renouvelables, aéronautique, défense…).
Par son engagement dans la Filière Bretagne-CMB, la Région témoigne de sa volonté de faire rayonner la Bretagne au plan national et international en démontrant qu’elle est, à tous niveaux, une référence incontournable dans le domaine de la course au large et, plus largement, du nautisme. »
Loïg CHESNAIS-GIRARD, président du Conseil régional de Bretagne

Le mot des skippers / co-skippers
Pierre RHIMBAULT (skipper Espoir) : « Pour moi, c’est une grande nouveauté : traverser l’Atlantique et passer plus de 20 jours en mer ! C’est une superbe expérience pour ma deuxième année sur le circuit Figaro. Pour le choix du co-skipper, nous n’avons pas longtemps hésité avec Christian Le Pape. Faire cette traversée avec Romain Attanasio, c’est le choix de l’expérience, de la sérénité et de l’aisance. J’ai hâte d’apprendre !  » 

Romain ATTANASIO (co-skipper Espoir) : « La Transat est une magnifique course. Je vais y participer pour la 5e  fois et j’ai toujours autant de plaisir. C’est un format que nous connaissons bien au Pôle car le parcours est souvent pris en exemple dans les stages météorologiques de Jean-Yves BERNOT. Lorsque Pierre, m’a contacté, je rachetais mon nouveau 60pieds Famille Mary – Etamine du Lys, mais je n’ai pas hésité longtemps pour venir faire cette Transat sur Bretagne CMB Espoir. » 

Sébastien SIMON (skipper Performance) : « Pour moi, c’est l’une des courses principales du circuit. J’y vais pour gagner et a minima pour le podium. J’ai décidé de faire la course avec Morgan Lagravière car, pour moi, en Figaro, il  est l’un des plus talentueux. Il sait faire avancer le Figaro. Humainement, il est ouvert et vraiment sympathique. Depuis que je cours sous les couleurs de Bretagne-CMB, je n’ai jamais navigué avec lui mais les entraînements avec le Pôle Finistère commencent dans quelques jours (le 23 janvier). Je suis impatient. »  

Morgan LAGRAVIERE (co-skipper Performance) : « Je me réjouis de la course et de mon binôme. C’est bientôt le début de la phase d’entraînement et de la phase sportive. Pour moi ce début des “hostilités” est synonime de beaucoup de plaisir. Je suis vraiment très content de revenir au Figaro car ça faisait un petit moment que je n’avais pas navigué sur ce bateau. Donc on va essayer de construire de belles choses avec Sébastien, le mieux possible.»  

Les chiffres de la filière Course au large en Bretagne (étude BDI / Eurolarge Innovation 2017)
– 205 millions d’euros de Chiffre d’affaires
– 1 536 emplois directs
– 162 acteurs économiques

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here