Un duo 100/100 Breizh sur la Transat AG2r

0

Mardi 16 janvier 2018, C’est avec Nicolas Troussel que Gildas Mahé, le skipper de Breizh Cola, participera à la Transat AG2r-La mondiale. Le retour du double vainqueur de la Solitaire qui a déjà remporté cette Transat ainsi que la Transat BPE, pour ne parler que de ses victoires en Figaro, signe la détermination des deux Finistériens. L’épreuve en double qui compte pour la première fois dans le Championnat de France de course au large sera donné de Concarneau le 22 avril prochain. Une cinquantaine de marins seront au rendez-vous.

Le bon choix de Gildas
Breizh Cola accompagne Gildas Mahé sur la saison Figaro, Transat AG2r comprise, à fortiori quand celle-ci compte pour le championnat de France de course au large. Restait donc à trouver son alter égo pour une épreuve sur laquelle, avec Nicolas Lunven, il était arrivé deuxième il y a deux ans. Ses critères étaient simples mais exigeants.
«Quand j’ai regardé le petit carnet sur lequel j’avais noté les skippers qui, potentiellement, pouvaient embarquer avec moi dans l’aventure, le nom de Nicolas était le premier de la liste. Par chance, il était disponible et extrêmement motivé ! C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup pour ses qualités humaines et ça compte quand même lorsqu’il s’agit de traverser l’Atlantique sur un petit bateau pas très rapide de surcroît…
Nicolas possède une énorme expérience, il connaît le Figaro comme sa poche. Avec ses deux victoires sur la Solitaire et deux autres en transat, il n’y en a pas beaucoup qui, dans la fleur de l’âge, peuvent afficher un tel palmarès ! Nous avons déjà navigué ensemble, en équipage, sur le Tour de France à la voile et on s’est toujours bien entendu. Nico n’est pas un grand bavard mais ça ne m’inquiète pas. Je sais que la communication à bord sera bonne et efficace. Enfin, le fait qu’il soit aussi connu pour ses options radicales, au point que celles-ci ont été qualifiées de « Troussel » n’est pas pour me déplaire, d’autant plus qu’il s’est très rarement trompé. Et puis, franchement, on ne part pas en course avec un Nicolas Troussel pour le brider ! ».

Troussel, le retour !
Nicolas Troussel compte parmi ces fameux talentueux marins de la baie de Morlaix (Le Cléac’h, Beyou, Jourdren). C’est essentiellement en Figaro qu’il s’est illustré en remportant deux fois la course reine de la série. Mais pas seulement, fer de lance de la filière d’excellence de course au large, il a également endossé le costume de skipper Elite du Bretagne – CMB en M34 sur le Tour de France à la Voile ou encore en Class40 sur les courses de la série.
«En 2010, j’ai eu envie de passer à autre chose, j’avais le sentiment d’avoir fait le tour du Figaro et j’étais tenté par des bateaux plus grands, comme le Class40 et le 60 pieds évidemment. Les choses ne se sont pas passées comme je l’espérais… Pour autant, je n’ai jamais totalement quitté le milieu Figaro. Le bateau est identique à peu de choses près à celui sur lequel je régatais. La proposition de Gildas m’a fait un plaisir fou. Je ne sais pas me manifester pour dire que je suis libre, je suis discret, on peut m’oublier… Ce retour sur le circuit m’enthousiasme, je sais que nous allons beaucoup travailler et construire notre préparation sereinement pour être au top. Il le faut, la barre est haute, d’autant plus que l’épreuve compte désormais pour le championnat de France ! Gildas est un super marin, j’aime sa manière de naviguer et partir avec lui est un beau défi. Je m’adapterai et j’apporterai ce que je peux. Humainement, je sais que nous n’aurons aucun problème. Je ne pars pas la fleur au fusil mais avec une furieuse envie de gagner ! ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here