Aéroport NDDL : Frank Bellion, président de la CCI métropolitaine Bretagne ouest, rappelle quelques nécessités au Gouvernement

1

Brest, jeudi 18 janvier 2018, Communication de Frank Bellion, président de la CCI métropolitaine Bretagne ouest, suite à l’annonce faite hier par le Premier Ministre de l’abandon du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes.

 

“Les avis sur le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes étaient divergents. Le gouvernement a tranché, c’est son rôle.

Je me réjouis que dans la communication de la décision de l’Etat, le Premier Ministre ait annoncé un traitement équivalent pour les dessertes des aéroports de Brest, Rennes et Nantes même si, hélas, les financements ne semblent prévus que pour les aéroports de Rennes et de Nantes.

De plus, la communication d’Edouard Philippe en matière ferroviaire n’a concerné que les métropoles de Rennes et de Nantes.

Je pense utile de rappeler au Gouvernement la nécessité pour les villes de Brest et de Quimper d’être aussi reliées au monde par une desserte ferroviaire digne du XXIème siècle.”

1 COMMENTAIRE

  1. Whaouuu quel pavé dans la mare !
    La nouvelle CCI Régionale Bretagne -née des réformes d’organisation de 2010 et 2013 du réseau consulaire – restait l’absente remarquée et remarquable dans les débats à propos de NDDL.
    La voici qui se targue d’un simple communiqué de quelques lignes.
    Mais … de poids !
    sic “Je pense utile de rappeler au Gouvernement la nécessité pour les villes de Brest et de Quimper d’être aussi reliées au monde par une desserte ferroviaire digne du XXIème siècle.”
    Comment le président Frank Bellion a t’il pu oublier que la CCI Bretagne et ses délégations départementales participent activement au projet de Liaisons nouvelles Ouest Bretagne – Pays de la Loire (LNOBPL) dont le maître d’ouvrage est la SNCF ?
    Confère la communication CCI :
    “à terme, le projet LNOBPL a pour ambition de répondre à 5 objectifs :
    – améliorer l’accessibilité de la pointe bretonne,
    – rapprocher les capitales régionales Nantes et Rennes,
    – renforcer le réseau intervilles et l’irrigation des territoires,
    – desservir l’aéroport du Grand Ouest,
    – dégager des possibilités d’évolution à long terme du réseau.”
    Si on peut s’étonner que la SNCF soit le maître d’ouvrage du projet en lieu et place des départements bretons et des régions Bretagne et Val de Loire , c’est bien dans les instances de pilotage du projet que la voix des CCI doit se faire entendre.
    A moins que les CCI Bretonnes furent évincées du pilotage par les autres acteurs car pour être honnête les CCI n’apparaissent pas clairement dans la gouvernance du projet sur le site web dédié à ce projet de la SNCF Réseau.

    Netcordi@lement

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.