Découvrez la nouvelle affiche du Festival Interceltique 2018

0

Vendredi 19 janvier 2018, Du 3 au 12 août 2018, le Festival Interceltique de Lorient sonnera pour la 48e fois le rassemblement des Nations Celtes, avec le Pays de Galles comme invité d’honneur.
Comme à l’accoutumée, le visuel célèbre la nation invitée. Il sera décliné sur tous les supports de communication. Petit éclairage sur les intentions créatives d’Orignal Communication et du FIL… L’affiche est graphiquement réussie, mais nous ne pouvons passer sur un regret. Cette année encore, la langue bretonne n’est pas présente sur le visuel, excepté un tout petit “Emvod ar Gelted”. Mais… l’affiche existe aussi en breton et en gallois.

S’appuyer sur le symbole fort du dragon
Comment ne pas faire référence au dragon, qui orne fièrement le drapeau gallois ? Le dragon rouge (Y ddraig goch en gallois) symbolise la lutte entre les Saxons et les Celtes. Une légende raconte que le roi Uther Pendragon (père du roi Arthur) voulait construire un château mais la terre tremblait et en détruisait sans arrêt les fondations. Merlin, appelé Myrddin en gallois, qui avait le don de voyance, comprit que ce tumulte était causé par deux dragons : l’un, le dragon blanc, avait pris la place de l’autre, le dragon rouge, dans sa caverne. Le dragon rouge, qui représente métaphoriquement les Bretons, finirait par l’emporter sur l’envahisseur saxon. Il est probable que cet emblème soit un héritage de l’occupation romaine qui l’utilisait comme emblème de cohorte

Il apporte ici de la puissance au visuel, gueule ouverte, prêt à « enflammer » les rues lorientaises ! Ce dragon, formé avec la harpe et l’évaporation de l’habit du harpiste, porte des écailles, comme sorti tout droit des profondeurs de la mer. Cela apporte un sentiment de mouvement et rappelle le milieu maritime qui lie la Bretagne aux Îles Britanniques.
Le dragon, plutôt rieur et au traitement graphique tendant vers l’univers enfantin sera à coup sur la mascotte de cette édition !

Représenter le « peuple qui chante »
L’accroche ADN du Pays invité « Terres d’Arthur, chants des bardes, mémoires des ancêtres » a été un élément essentiel au processus créatif. Le symbole du harpiste représente cette transmission de la culture et de l’histoire du Pays de Galles par le chant, l’oralité… la harpe étant l’instrument de prédilection des veillées Galloises.

Un arrière plan minéral
Les terres galloises sont riches en fossile, ardoise, schiste… le visuel rappelle cette caractéristique minérale dans son arrière plan texturé, comprenant différentes teintes de verts, clin d’oeil aux couleurs du drapeau.

Double jeu : et vous, que voyez-vous ?
La volonté de cette affiche est de représenter un élément distinctif du Pays de Galles, le dragon rouge ainsi qu’un héritage très puissant mais plus abstrait à figurer : la transmission orale. Le visuel fusionne ces deux éléments en un seul : mi dragon – mi harpiste. Les uns verront d’abord le dragon, les autres, le harpiste. Ce jeu de lecture ludique permet surtout de montrer deux facettes du pays invité en 2018, dont les fameuses chorales ne manqueront pas d’enchanter nos oreilles, sans pour autant s’y limiter.

Erwan Kermorvant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here