Mûr de Bretagne : rassemblement du 15 janvier 2018 contre les projets miniers

0

Merléac, lundi 15 janvier 2018, Deux cents personnes ont répondu à l’appel lancé par Vigil’oust Merléac pour accueillir M. Le Drian à Mûr de Bretagne.

Se déplaçant lors de l’inauguration du Filet sécurité Bretagne (ligne électrique enterrée de Lorient-St Brieuc), le ministre de l’Europe et des affaires étrangères (Ministre d’État), n’a pas voulu rencontrer les opposants au retour de l’industrie minière en Bretagne et ailleurs en France… Pourtant des représentants des collectifs Attention Mines ! (PER de Silfiac), Douar Didoull (PER deLoc-Envel) et Vigil’oust (PER Merléac), étaient prêts à le rencontrer sur place et éviter une hypothétique nouvelle rencontre à Paris.

Rendez-vous manqué sous la pluie – l’homme politique breton qui fut tête de liste du parti vainqueur des dernières élections régionales, refuse toujours de se prononcer officiellement sur la problématique minière et renvoie la balle à son collègue Nicolas Hulot.

Ancien ministre de la défenses et grand VRP de l’industrie de l’armement nationale¹, on comprend mieux sa réticence à suivre l’avis du conseil régional ou du conseil départemental de Bretagne opposés aux projets miniers.
La recherche d’une indépendance stratégique concernant l’approvisionnement en métaux rares et autre ressources minérales voulue par l’Europe n’est pas  – comme on voudrait nous le faire accepter pour notre industrie du numérique : ordinateurs, écrans, tablettes, téléphone… Celle-ci a été depuis longtemps délocalisée en Asie.
La volonté de l’état d’imposer ces projets industriels d’un autre âge – contre la position des élus locaux, de la population et des associations – se justifie aussi par le poids de l’industrie de l’armement dans les exportations françaises et européennes².

Une part importante de l’économie française est constituée du commerce des armes, en passant sous silence le fait que celles-ci sont utilisés contre des écoles, des hôpitaux, des populations civiles…toutes celles et ceux qui fuient les théâtres de guerre, et gonflent le flot de réfugiés vers l’Europe.
Du cynisme, de la cupidité…À ce stade, on ne peut plus croire à de l’incompétence.

S.D

1.L’industrie de l’armement française se porte bien

2.Quand l’industrie de l’armement s’inquiète de l’épuisement des ressources en métaux « stratégiques »

source : http://alternatives-projetsminiers.org/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here