Notre-Dame-des-Landes, vendredi 19 janvier 2018, »Ensemble, nous avons eu raison du projet d’aéroport ! »  communiqué de presse de l’ACIPA suite à la décision du gouvernement d’abandonner définitivement le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes le 17 janvier 2018.

 

Communiqué de presse de l’ACIPA

 

L’ACIPA se réjouit de l’abandon du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes annoncé ce mercredi 17 janvier 2018. Comment exprimer totalement l’immense joie ressentie après tant d’années de lutte ? Peut-être faudrait-il inventer des mots pour cela ?

Après le débat de fond que les opposants réclamaient depuis si longtemps et qui fut mené avec écoute et rigueur par les médiateurs, une sage décision a enfin été prise qui met fin à 50 ans de tergiversations.

Les élus locaux et nationaux qui n’ont jamais voulu étudier objectivement les alternatives possibles pour ce projet d’aéroport, portent seuls la responsabilité de l’enlisement de ce dossier devenu emblématique. Les occasions ont pourtant été nombreuses : redémarrage du dossier (2000), débat public (2002-2003), enquête d’utilité publique (2006-2007), enquêtes loi sur l’eau et espèces protégées (juin 2012), commission « du dialogue » (2013), expertise CGEDD demandée par Ségolène Royal et consultation (les deux en 2016).

Nous remercions les dizaines milliers de personnes, adhérentes ou non à notre association, qui nous ont fait confiance depuis la création de l’ACIPA en novembre 2000 et nous partageons ce moment historique avec nos nombreux partenaires, autres associations, syndicats, mouvements politiques, collectifs et habitants de la ZAD. Ces presque dix-huit années ont constitué une formidable aventure humaine qui a permis d’atteindre notre objectif : l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes ! 

Nous dédions ce succès

– aux agriculteurs qui se sont levés pour la défense des terres agricoles dès les années 1960,

– à ceux qui, en 2000, se sont mobilisés pour fédérer des forces citoyennes autour de l’ACIPA,

– à tous ceux qui ne sont plus là mais qui nous ont accompagnés tout au long des 18 années de résistance,

– à tous ceux qui ont lutté pour cette zone à défendre, anonymes ou pas.

Rien ne pourra jamais effacer la mémoire d’une si longue lutte citoyenne.

De la phase de résistance, nous passons maintenant à une phase de construction. 

L’ACIPA souhaite que les habitants historiques puissent dès aujourd’hui poursuivre leur activité dans la plus grande sérénité et que les nouveaux habitants ayant des projets de vie à long terme sur la zone puissent les mettre en place, dans le respect des règles communes établies par le mouvement depuis plusieurs années.

Après que se soit enfin brisée cette épée de Damoclès au-dessus de Notre-Dame-des-Landes, la circulation sur les routes et chemins de la zone doit reprendre au plus vite pour répondre aux besoins de la population des environs.

A très bientôt, le 10 février prochain, pour la journée festive sur la ZAD.

Réservez aussi déjà les 7 et 8 juillet prochains pour le (dernier ?) rassemblement annuel organisé par la Coordination des opposants !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here