Tour de France : Pour que l’euskara soit sur le podium

0

Mercredi 24 janvier 2018, L’Académie de la langue basque a manifesté son souhait que l’euskara soit prise en compte dans l’organisation du Tour de France lors de son passage l’été prochain au Pays Basque.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

 

En 2006, le Tour de France avait affiché son engagement pour l’euskara. © Mintzaira.fr

Du village de la pelote à celui du piment, le 28 juillet, la course cycliste par excellence prendra l’allure de cordon de piments entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. De beaux clichés en perspective. Or, l’Académie de la langue basque espère qu’il en sera autrement et que la langue basque fera aussi partie de la manifestation.

Euskaltzaindia a envoyé un courrier aux organisateurs du Tour de France leur demandant “d’offrir à l’euskara la place qu’elle mérite”. Elle en a fait autant pour la Vuelta espagnole qui passera par Getxo (Bizkaia), le 12 septembre. Les académiciens souhaitent que la langue basque soit intégrée dans la signalétique ainsi que dans la communication orale. Elle en avait fait autant en 2006, lors de l’étape entre Cambo-les-Bains et Pau.

A l’époque, la société ASO avait signé une convention avec l’Office public de la langue basque et la Ville de Cambo. Elle s’était ainsi engagée à prévoir un animateur bascophone sur le podium – présent déjà en 2004 à Bayonne -, des éléments de signalétique bilingues et un tryptique en bilingue. L’Institut culturel basque avait également apporté son grain de sel avec un programme spécialement conçu pour l’occasion.

En basque, “piper egin” (faire le piment) veut dire “sécher un cours”. Les organisateurs du tour sont encore à temps pour préparer leur épreuve.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here