Appel à projets locaux contre la haine et les discriminations anti-LGBT

0

Quimper, vendredi 2 février 2018, la Préfecture du Finistère lance un appel à projets locaux contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) soutient et encourage les initiatives de la société civile engagée contre la haine et les discriminations.

Le « plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT », lancé en décembre 2016 et coordonné par la DILCRAH, rappelle qu’en République, chaque citoyen doit être respecté quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre.

En 2017, 157 projets, répartis dans 42 départements, ont été subventionnés dans le cadre d’un appel à projets contre la haine et les discriminations anti-LGBT et sont venus compléter la mobilisation et l’action des services de l’Etat et des collectivités territoriales contre la haine et les discriminations envers les personnes lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes (LGBTI).

Fort de ce succès, et afin de renforcer ses actions dans les départements, la DILCRAH, en liaison avec les préfectures, lance en 2018 un appel à projets spécifique à destination des structures locales contre la haine et les discriminations anti-LGBT. Doté d’une enveloppe de 500 000 euros, il permettra de soutenir des projets citoyens liés à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que les actions de communication et l’organisation d’événements.

Ensemble, continuons à faire reculer la haine et les discriminations anti-LGBT !

Qui peut candidater ?
Cet appel à projets s’adresse d’abord aux structures dont l’objet principal est de lutter contre la haine et les discriminations. Les projets présentés devront contribuer à la lutte contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBTI.

Les structures peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non, ancrées sur des territoires ruraux, ultra-marins et/ou urbains. Peuvent donc notamment candidater : les associations loi 1901, les établissements culturels, les établissements scolaires et universitaires.

N.B. : Les dossiers de candidature sont à se procurer auprès de la préfecture du département dans lequel l’action est envisagée. Les modalités de dépôt et les pièces à fournir sont disponibles auprès des services préfectoraux ou sur leur site. Ne pas envoyer de dossier de candidature à la DILCRAH.

Quels projets peuvent être soutenus ?
Cet appel à projet a pour but de soutenir les actions à portée territoriale qui s’inscrivent dans les objectifs du « Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT » consultable et téléchargeable.

Sont ainsi éligibles des projets qui visent notamment à la réalisation de l’un ou plusieurs de ces objectifs :

Une République exemplaire contre la haine et les discriminations anti-LGBT
– des campagnes de communication contre la haine et les discriminations anti-LGBT

Sanctionner chaque acte de haine anti-LGBT et protéger au mieux les victimes
– une meilleure connaissance des actes de haine anti-LGBT
– un meilleur accueil des victimes d’actes anti-LGBT
– une meilleure connaissance des droits des victimes d’actes anti-LGBT
– amplifier la lutte contre la haine anti-LGBT sur Internet
– poursuivre l’amélioration du traitement des personnes LGBT privées de liberté

Eduquer contre la haine et les discriminations anti-LGBT
– à l’Ecole et dans l’enseignement supérieur
– faire reculer les préjugés par la culture et la mémoire
– la visibilité LGBT dans les médias
– la prévention et la sensibilisation dans et par le sport

Agir contre les discriminations anti-LGBT au quotidien
– tout au long de la vie (jeunes, familles, seniors)
– dans tous les territoires (milieu rural, quartiers politique de la ville, outre-mer)
– au travail
– dans la santé

Poursuivre le combat international pour les droits des personnes LGBT
– les droits des personnes LGBT dans le monde
– les droits des réfugiés LGBT en France

La participation aux actions organisées autour de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie le 17 mai et des Marches des Fiertés LGBT
N.B. : Les projets de recherche ne sont pas éligibles à l’appel à projets locaux. Toute demande de subvention relative à la recherche doit être déposée directement auprès des services de la DILCRAH.

Comment seront sélectionnés les lauréats ?
Les candidatures font d’abord l’objet d’une instruction et d’une pré-sélection locale par les préfectures dans les départements.

La DILCRAH procède, nationalement, à l’étude finale des projets et décide du montant de la subvention allouée pour chaque dossier retenu. La DILCRAH s’assure notamment du respect des critères et de l’équité territoriale.

Quels sont les engagements des lauréats ?
Les lauréats s’engagent à mettre en œuvre leur projet dans le courant de l’année 2018.

Les lauréats s’engagent à respecter les valeurs de la République.

Les lauréats doivent apposer le logo de la DILCRAH sur tous les supports de communication relatifs à l’action financée.

Les lauréats s’engagent à communiquer à la DILCRAH, par l’intermédiaire de la plate-forme des partenaires les éléments de suivi de leur(s) projet(s).

Une fois le projet réalisé, les lauréats s’engagent à en rendre compte.

Quand et comment les lauréats de l’appel à projets seront-ils avisés ?
Dans le courant du mois d’avril 2018, les lauréats seront informés par la DILCRAH qu’une subvention leur sera octroyée au titre de l’appel à projets locaux, ainsi que de son montant.

Dans un second temps, les services de la préfecture compétents aviseront les lauréats des modalités de versement de cette subvention.

Calendrier
Du 29 janvier 2018 au 23 février 2018 : dépôts des dossiers de candidature auprès des préfectures .

A partir du 13 avril 2018 : notification aux structures lauréates qu’une subvention leur est octroyée, accompagnée de leur montant, et notification aux préfectures par la DILCRAH des projets retenus et du montant des subventions .

Comment déposer un dossier de candidature ?
Les dossiers sont à retirer à la préfecture du Finistère auprès de :

Isabelle LEBRETON – Chargée de mission Cabinet

 isabelle.lebreton@finistere.gouv.fr

Ils devront être retournés auprès de la chargée de mission au plus tard le vendredi 23 février 2018, de préférence par courriel à l’adresse suivante : isabelle.lebreton@finistere.gouv.fr ou par voie postale à :

Préfecture du Finistère
Cabinet – A l’attention de Isabelle LEBRETON
CS 16033
42, Bd Dupleix
29320 QUIMPER Cedex

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.