Finistère-LGV : “L’union fait la force, Tous mobilisés, tous à Paris ! OBJECTIF 3 HEURES”

1

Quimper, lundi 5 février 2018, autour de Nathalie SARRABEZOLLES, Présidente du Conseil départemental du Finistère, les trois président.e.s des groupes politiques Armelle HURUGUEN,( groupe majoritaire Finistère et solidaires, Maël de CALAN, groupe Alliance pour le Finistère et Christian TROADEC, groupe LesRégionalistes) du Conseil départemental, accompagné d’Yvan MOULLEC, conseiller départemental de Landerneau, se sont réunis ce jour pour décider ensemble d’un premier plan commun d’actions pour porter haut la voix du Finistère afin de confirmer leur rejet du rapport Duron qui repousse à 2038 les grands travaux d’infrastructures pour l’accessibilité du Finistère.

 

CD29

Ce choix de fermer la porte aux Bretonnes et aux Bretons, Finistériennes et aux Finistériens, ne reconnaît pas letravail effectué depuis de nombreuses années pour proposer une réponse pertinente aux enjeux vitaux d’accessibilité et de développement équilibrés de la Bretagne.
Le Conseil départemental du Finistère se fait le porte-parole des 905 000 Finistériennes et Finistériens, des élu.e.s, chef.fe.s d’entreprise, étudiant.e.s ou responsables associatif.ve.s… et en appelle à la responsabilité du Gouvernement sur l’accessibilité du Finistère.
L’ensemble des élu.e.s départementaux font part de leur détermination à voir inscrites dans la loi d’orientation sur les mobilités, débattue au cours du 1er trimestre, les suites de Bretagne à Grande Vitesse (Rennes-Paris) qui permettront de réduire le temps d’accès à l’extrême pointe bretonne. Les élu.e.s souhaitent vivement une reprise rapide des échanges dans le cadre du comité de pilotage Ligne Nouvelle Ouest Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL) et sa confirmation dans le futur contrat de plan Etat-Région.

D’une voix commune, les représentants des 54 élus départementaux du Finistère confirment leur intention de
mener un plan d’actions commun. Il est décidé d’organiser à court terme :

 Une réunion publique le lundi 19 février 2018 à 19 heures à Quimper (Maison du Département) où sont
conviés tous les élus locaux du Finistère, mais également les représentants du monde économique,
associatif, culturel … Le but de cette rencontre est de rassembler les acteurs socio-économiques du
Finistère et de pouvoir échanger ensemble autour de ces forts enjeux d’infrastructures

 Un déplacement à Paris le mercredi 7 mars 2018 des 54 élus départementaux. Une réunion publique se
tiendra à 11 heures à Paris (lieu à confirmer). A l’issue une visite est prévue à l’Assemblée Nationale pour
porter la voix du Finistère. Tous les acteurs socio-économiques bretons et finistériens, résidant à Paris,
sont conviés à ce temps d’échanges autour de ces enjeux.

D’autres actions portant les enjeux d’accessibilité du Finistère seront organisés dans les temps à venir.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Toujours le même constat , c’est Paris qui décide , vous savez bien que Paris a besoin d’argent , alors vos problèmes de province , on s’en occupera plus tard , beaucoup plus tard.
    en plus si c’est pour relier Kemper à Brest , alors là que voulez vous que ça nous fasse.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.