Lorient : Mor Glaz pointe le navire LITA attendu le 19 février, complaisance et dérives sociales

0

Lorient, vendredi 16 février 2018, Un navire de l’armement Allemand BLUMENTHAL est attendu le 19 février  dans le port de Lorient. La complaisance et toutes ses dérives sociales pour les Marins du bord.

L’association MOR GLAZ a été informée par une sentinelle, que le navire LITA (IMO 9117416) battant pavillon du Libéria sera en escale à Lorient le 19 février 2018  afin de livrer 12.600 tonnes  des tourteaux de tournesol.

Ce navire appartient à l’armement « BLUMENTHA »  qui dispose d’une flotte de 30 navires, tous sous pavillon de complaisance, et la complaisance y est appliquée avec toutes ses dérives envers les Marins !

Les conditions sociales et de vie des Marins sur ces « ses » navires sont alarmantes, ces derniers sont traités comme des esclaves bien plus que comme des Marins, ceux qui transportent les richesses. La liste des dérives sociales est longue, absence de chauffage, couchettes et toilettes non conformes, problème d’hygiène, refus d’assistance médicale,  salaires misérables parfois payés en retard ou non payés, heures supplémentaires non payées. Ces Marins sous pression n’osent pas parler (la peur d’être black listés par ces « pseudo-armateurs » peu scrupuleux pour lesquels les Marins ne sont que du consommable !)   Dans cet armement toute revendication est interdite, en violation de toutes les règles internationales de  OIT l’Organisation Internationale duTravail et de la MLC International Labour Organisation.

Ce « pseudo-armateur » n’en a rien à faire des textes et conventions qui devaient protéger les Marins du Monde ! Ces comportements sont inadmissibles, inacceptables, nous demandons aux autorités Françaises de faire respecter les textes lors de l’escale de ce navire, et d’être zélées pour la bonne cause et de ne pas participer à ces dérives !

En  décembre 2014 un navire du même armement le OLGA en  escale à St Nazaire : les marins avaient alerté l’ITF International Transport Workers’ Fédération. Ces  Marins, avaient terminé leur contrat de travail de 9 mois et étaient « prisonniers » à bord depuis 16 mois parce que « l’armement » ne voulait pas les relever. Ces derniers ne pouvaient pas quitter le bord sans remplaçant sans commettre un abandon de poste ! Les Marins avaient dû lancer un préavis de grève pour être remplacés et rapatriés ! Cela est inadmissible, mais ce cas n’est pas isolé. Que font les Inspecteurs, les Officiers de port, les Pilotes, Agents portuaires  et autres… pour signaler ces dérives sociales et le mal être des Marins ?

Cet armement doit faire l’objet d’une surveillance toute particulière ! Une triste réalité qui ombrage une fois encore celle d’Armateurs sérieux qui respectent les règles, les contrats signés et les Conventions ! L’association MOR GLAZ  fait remonter cette triste information auprès des autorités (Ministères et Administrations concernés). Nous rappelons que les agents, affréteurs, assureurs, ports   etc…  sont concernés eux aussi par ces dérives graves !

Un navire sous normes sociales est dangereux. Comment des Marins peuvent-ils assurer leur travail sérieusement embarqués durant 16 mois !! Cela est totalement irresponsable de la part de ce « pseudo armateur » et de tous ceux qui ne veulent pas voir ces situations ubuesques !

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.