Bernard Stamm : «Une épreuve bénéfique»

0

Samedi 17 février 2018, L’EFG Sailing Arabia – The Tour qui rassemblait huit Diam 24 OD s’est achevé ce samedi, à Oman, après 14 jours de compétition. A l’issue des 19 manches de type Stadium et des cinq parcours côtiers disputés, la victoire est revenue à l’équipage de Beijaflore, mené par Valentin Bellet. Pour sa part, le team Cheminées Poujoulat, composé de Bernard Stamm, Jean-Christophe Mourniac et Gwen Riou s’est octroyé la 5e place au général, terminant à égalité de points avec le quatrième.

© LIOT Jean Marie

« Il n’y a pas eu de vent aujourd’hui et c’est vraiment dommage parce que c’était l’occasion de nous départager », indique Bernard Stamm, un peu déçu de ne pas avoir pu courir les ultimes régates de l’EFG Sailing Arabia – The Tour prévues ce samedi, faute de vent suffisant sur le plan d’eau de Mascate. Et pour cause, son égalité de points avec les équipages de Vivacar.fr et de Lorina Golfe du Morbihan à l’aube de cette ultime journée de compétition avait de quoi pimenter le jeu. « La donne aurait pu être chamboulée. De notre côté, on pouvait espérer grappiller une place au classement général. C’est ainsi », regrette le skipper suisse qui terminera malgré tout l’épreuve sur une belle deuxième place décrochée dans le raid couru hier, au large de la marina Bandar Al Rowdha. Un côtier de 23 milles finalement réduit à la marque installée devant la corniche Muttrah en raison de la pétole. « Ce parcours s’est joué dans de touts petits airs (environ 5 nœuds de vent) et nous avons bien tiré notre épingle du jeu malgré notre configuration d’équipage un peu lourde. De fait, nous avons bien réussi à lire le plan d’eau pourtant largement perturbé par les reliefs importants de la côte », a commenté le skipper de Cheminées Poujoulat, globalement satisfait de ce Tour d’Oman (le premier ouvert et réservé aux Diam 24 OD). « Cette épreuve a été très bénéfique. Lorsque j’ai inscrit notre team à cette régate, l’idée était avant tout de nous entraîner, un peu dans la même optique que l’an dernier, à cette même période, à Tahiti. Le format des courses s’est révélé très proche de celui du Tour de France à la Voile et nos concurrents se sont montrés très performants. Nous avons rempli notre objectif d’entraînement entièrement, et même un peu plus qu’espéré », souligne Bernard. « Nous avons connu un petit manque de réussite lors des deux premières étapes. Un filet de pêche sur le raid de Salalah puis des essais pas très fructueux sur les Stadium qui ont suivis nous ont rapidement mis un peu hors-jeu pour le podium, en revanche, ensuite, nous avons été très régulièrement au contact des premiers », relate le navigateur qui s’est tout de même offert le luxe de remporter une manche de type Stadium à Ras Al Hadd. « Au final, nous sommes très contents de notre vitesse. Nous avons progressé sur de nombreux points et c’est de bon augure pour la suite. Cerise sur le gâteau, nous avons navigué le long des côtes d’un pays que nous découvrions et c’était exceptionnel », termine Bernard Stamm dont le prochain rendez-vous est désormais le Spi Ouest-France, du 29 avril au 2 mai prochain, à la Trinité-sur-mer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.