Transport maritime : La complaisance est bien omniprésente dans la deuxième puissance mondiale

1

Lorient, dimanche 18 février 2018, Un navire de l’armement Allemand BLUMENTHAL est en escale dans le port de Lorient. Ce navire LITA (IMO 9117416) battant pavillon du Libéria sera en escale plusieurs jours, afin de livrer 12.600 tonnes  des tourteaux de tournesol.

La complaisance est bien omniprésente dans la deuxième puissance mondiale (le transport maritime) qui permet 90%des échanges mondiaux ! Celles et ceux qui pourraient dénoncer ces comportements ne veulent pas voir ni savoir ce qui se passe à bord des navires qui escalent dans les ports ici et ailleurs ! La mondialisation pourrait « devrait » avoir un autre visage que celui-là. Une mondialisation cruelle envers ses Marins, qui proviennent pour les 4/5 de pays pauvres !

Ce « pseudo-armateur » dispose d’une flotte de 30 navires, tous sous pavillon de complaisance, et la complaisance y est appliquée avec toutes ses dérives envers les Marins ! Ces comportements sont inadmissibles, inacceptables, nous demandons aux autorités Françaises de faire respecter tous les textes lors de l’escale de ce navire, et d’être pour une fois zélées pour la bonne cause et de ne pas participer à ces dérives, qui permettent des comportements odieux envers les Marins !

Les conditions sociales et de vie des Marins sur ces « ses » navires sont alarmantes, ces derniers sont traités comme des esclaves (esclavage aboli en 1848) bien plus que comme des Marins, et pourtant ces Marins du Monde permettent 90% des échanges. Ces Marins qui mériteraient un grand respect de la part de tous, et notamment de la part de ceux qui les emploient!  Le « pseudo-armateur » BLUMENTHAL est particulièrement féroce envers ses « ces » Marins,  la liste des dérives sociales est longue. Les Marins sous pression n’osent pas parler de leur situation  (la peur d’être black listés par ces « pseudo-armateurs » peu scrupuleux pour lesquels les Marins ne sont que du consommable !)   Dans cet armement toute revendication syndicale est interdite, en violation des règles internationales de   l’Organisation Internationale du Travail. Lors des escales des navires, les seamen’s club apportent dans le monde entier du mieux-être, du réconfort aux Marins du Monde, et aussi à Lorient. En Bretagne l’Inspectrice ITF/CGT (International Transport Workers’ Fédération) Laure TALLONNEAU est très souvent confrontée à de telles situations, souvent elle est bien seule, et peu aidée  sur les quais, malgré son engagement, son courage, sa détermination et sa pugnacité  à vouloir secourir ces Marins du Monde, elle est confrontée à une omerta et à la triste  logique du chacun pour soi, à la concurrence effrénée et organisée entre les ports, du pas vu pas pris et pas de vague. Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest salue le travail réalisé par Laure TALLONNEAU et celui de toutes celles et ceux qui peuvent apporter un peu de chaleur aux Marins !   Ce cas n’est pas isolé. Que font les Autorités Maritimes, les Officiers de port, les Pilotes, Agents portuaires  et autres… pour signaler ces dérives sociales et le mal être des Marins ? Les sociétés de Manning agents, affréteurs, assureurs, ports   etc…  sont eux aussi concernés par ces dérives graves !

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest dénonce une triste réalité qui ombrage une fois encore  l’image des Armateurs sérieux qui respectent les contrats signés et les Conventions ! Nous savons  que certains Marins pour un contrat signé pour 9 mois que celui-ci peut passer à 13, 16 jusqu’à 23 mois pour les tristes records, certains Marins ne sont jamais payés et abandonnés quelques part au bout d’un quai, certains racontent leurs histoires en pleurant, est-ce ça le transport mondial ! Cela est totalement inadmissible pour celles et ceux qui défendent et respecte les Marins !

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest

Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire Adjoint et porte-parole

1 COMMENTAIRE

  1. Article intéressant mais on aurait aimé lire des précisions sur ces faits inadmissibles. Quels sont-ils ? Que racontent ces marins « esclavagisés » ? Quelle est cette « liste longue » ? Là c’est un peu vide.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.