#DéfendsTaMer : consultation publique mer et littoral, top départ

1

Jeudi 22 février 2018,#DéfendsTaMer : consultation publique mer et littoral, du 26 janvier au 25 mars 2018, le public est amené à se prononcer sur la politique maritime et littorale de la France dans le cadre d’une grande consultation publique. A cette occasion, France Nature Environnement rappelle qu’il est indispensable de prendre en compte les enjeux environnementaux, et invite les citoyens à soutenir des propositions ambitieuses pour préserver le patrimoine naturel remarquable des quatre façades maritimes de la France. #DéfendsTaMer : top départ.

Une consultation publique pour définir la politique maritime et littorale de la France

Deuxième espace maritime au monde, la France a une responsabilité majeure en matière de protection des écosystèmes marins mais peine à se doter d’une ambition maritime forte et concrète, déclinée dans les territoires. La consultation publique en cours vise à élaborer pour chacune des 4 façades maritimes en métropole un document de planification – le document stratégique de façade –  précisant les conditions de mise en œuvre de la stratégie nationale pour la mer et le littoral en tenant compte des spécificités locales. Dans le cadre de cette consultation, une plateforme participative sur Internet permet au citoyen de s’informer sur les enjeux maritimes et littoraux, et proposer une vision d’avenir pour la mer et le littoral à l’échelle des façades maritimes. France Nature Environnement participe à cette consultation et formule 5 propositions par façade maritime sur la plateforme participative, pour que l’environnement occupe une place majeure dans notre gestion du littoral.

Faire de la protection de l’environnement marin et du littoral un axe majeur des documents stratégiques de façade
La mer et le littoral font déjà l’objet de nombreux usages et sont soumis à de nombreuses pressions du fait du changement climatique, des pollutions terrestres ou de l’impact des activités humaines. Les erreurs du développement économique des 70 dernières années qui ont abouti à la crise écologique et climatique actuelle doivent éclairer les choix qui seront opérés pour les activités qui verront le jour en mer et sur le littoral et celles qui pourront se maintenir. Certaines pratiques montrent que le risque de porter atteintes au milieu marin et au littoral existe déjà sur nos façades maritimes : artificialisation du littoral, techniques de pêche parfois inadaptées, extensions portuaires, plaisance fortement motorisée…

La multiplication des activités économiques jumelée à une pression démographique de plus en plus forte génère de nombreuses pressions sur le milieu marin et côtier des façades maritimes. Ces constats appellent vigilance dans les choix qui seront opérés pour définir la cartographie des espaces maritimes et de leurs usages.

C’est pourquoi France Nature Environnement porte des mesures fortes pour préserver les côtes françaises de l’érosion et de l’urbanisation, soutenir l’économie bleue durable en permettant notamment un développement intelligent de l’éolien en mer, lutter contre la pollution de l’air des navires ou encore mettre fin au harcèlement des dauphins sauvages en Méditerranée.

Pour Michel Dubromel, président de France Nature Environnement : « La consultation publique lancée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire est une occasion unique pour les citoyens d’affirmer leur attachement aux espaces maritimes et littoraux français. France Nature Environnement portera la protection de l’environnement marin et du littoral comme un objectif majeur des documents stratégiques de façade ».

 

Découvrir et soutenir les propositions de France Nature Environnement par façade maritime :

FAÇADE DE NORMANDIE ET DES HAUTS-DE-FRANCE

FAÇADE DE BRETAGNE ET DES PAYS DE LA LOIRE

FAÇADE NOUVELLE AQUITAINE

FAÇADE CORSE, OCCITANIE ET PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

1 COMMENTAIRE

  1. “façade maritime” : un rappel des frontières serait utile : le Cotentin sépare t-il les façades bretonne et normande? Le “golf normano-breton” mérite une attention particulière. Pourriez-vous faire aussi référence au cadre administratif dans lequel cette consultation est organisée.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.