Annick Lagadec nous a quittés hier, 26 février 2018. Elle avait 67 ans.

Annick Lagadec est décédé lundi 26 février 2018
Annick Lagadec est décédé lundi 26 février 2018

Annick Lagadec a passé sa jeunesse un peu partout en France en raison des mutations de son père, alors fonctionnaire. Dans les années 1970, elle milite à l’UDB à Rennes, mais doit partir pour avoir distribué des tracs favorables aux prisonniers du F.L.B.

Dans les années 1980, elle vit et travaille à Paris et s’éprend d’un militant basque réfugié en France. Elle s’investit alors dans le réseaux d’hébergement aux Basques. Au milieu des années 90, la France change de position face aux réfugiés et réprime. Coupable de “délit d’humanité”, à savoir l’hébergement de militants basques, elle est incarcérée une première fois en 1992. Lors de son procès en 1995, elle est condamnée à trois ans de prison dont un ferme. Elle est de nouveau incarcérée en septembre 1997. Elle accomplit alors six mois de prison avant la fin de sa libération anticipée, intervenue fin janvier 1998.

Journaliste, elle participe aux aventures Nekepell, Breizh Info (avec Charlie Grall), Egin (quotidien basque). Elle prend aussi une part très active dans l’association de soutien aux familles de prisonniers politiques Skoazll Vreizh. Elue au Conseil d’Administration de Skoazell Vreizh, elle s’occupe notamment de Kannadig, périodique de l’association dans les années 2000.

Confrontée à des problèmes de santé, elle démissionne du CA lors de l’AG de mai 2010.

Elle est l’auteur de Breizh-Euskadin, histoire d’une solidarité (1998) et d’une Histoire du FLB-ARB (2006).

Les obsèques auront lieu jeudi 1er mars 2018, à 10 h 30, au crématorium de Vern-sur-Seiche.

Avis d’obsèques

Rennes
Nous sommes au regret de vous faire part du décès de
Annick LAGADEC
Journaliste
Militante associative
et culturelle bretonne
ce lundi 26 février 2018.
De la part de :
Flore, sa fille;
Thérèse Lagadec, sa mère;
Yann et Armelle, ses frère et soeur,
et leurs familles.
Ses obsèques auront lieu jeudi 1er mars 2018, à 10 h 30, au crématorium de Vern-sur-Seiche.
Un don à Skoazell Vreizh ou à la Recherche médicale sera préférable aux fleurs.
Tous nos remerciements vont aux personnels de la résidence Lucien Schroeder à Rennes et aux salariées de La Maison de Clochette qui l’ont accompagné durant sa longue maladie.

Rennes
Mantret omp o kemenn deoc’h ez eo aet da anaon
Annick LAGADEC
Kazetennerez
ha stourmerez kevredigezel breizhek
A-berzh :
he merc’h, Flore;
he mamm, Thérèse Lagadec;
he c’hoar, Armelle,
hag he breur, Yann,
hag o familhoù.
Lidet e vo an obidoù e krematoriom Gwern-ar-Sec’h, d’ar yaou kentañ a viz Meurzh, da 10 e 30.
Gwelloc’h e vo kas un donezon da Skoazell Vreizh pe d’an enklask mezegiezh eget prenañ bleunioù.
Ra vo trugarekaet gopridi bod annez Lucien Schroeder e Roazhon, hag implijiadezed “La Maison de Clochette”, evit bezañ ambrouget anezhi a-hed he c’hleñved hir.

1 COMMENTAIRE

  1. ” Dans les années 1970, elle milite à l’UDB à Rennes, mais doit partir pour avoir distribué des tracs favorables aux prisonniers du F.L.B.”
    Le “doit partir” m’interroge: exclue ou partie d’elle-même ?
    J’ai distribué des tracts et fait signer des pétitions pour les mêmes prisonniers étant à l’UDB et… j’y suis toujours.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.