Le rapprochement de deux prisonniers basques a suscité des réactions positives

0

Mardi 27 février 2018, Le rapprochement de deux prisonniers basques a suscité des réactions positives

Le transfert au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan de Zigor Garro et Julen Mendizabal a été suivi de déclarations favorables au Pays Basque Sud.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

Josu Erkoreka est porte-parole du Gouvernement de la Communauté autonme basque. © IREKIA.EUS

Gouvernement de la Communauté autonome basque :

Le porte-parole du gouvernement basque, Josu Erkoreka, a qualifié la décision de “bonne nouvelle”. D’après lui, cela démontre “que le rapprochement des prisonniers est légitime et réalisable” dans le cadre de la loi et que cela favorise l’apaisement. Interrogé par les journalistes sur le rapprochement des prisonniers dans l’Etat espagnol, il a répondu : “ce qui est bon en France est bon en Espagne”.

L’association des victimes Covite :

A l’issue de sa rencontre avec les parlementaires du Pays Basque Nord Vincent Bru et Max Brisson, la représentante de Covite, Consuelo Ordoñez, a déclaré que l’application du droit commun concernant les prisonniers d’ETA ne lui pose aucun problème. Elle considère qu’avec ces rapprochements, “aucune ligne rouge n’a été dépassée”. Elle a relevé que les deux détenus remplissent les conditions exigées : ne pas avoir commis de délit de sang, n’avoir aucune procédure ouverte en Espagne et se trouver en fin de peine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.