Brest : “Pourquoi Pas ?” l’Ifremer prête au dumping social ?

0

Brest, lundi 12 mars 2018, dans un communiqué, la CGT des Marins dénonce la décision prise par la direction de Genavir/Ifremer de faire entretenir son navire le “Pourquoi Pas ?” dans un chantier espagnol.

Communiqué de la CGT des Marins

 

“Décision ubuesque prise par la direction de Genavir/Ifremer, des milliers d’heures de travail exportés en Espagne au nom d’un prix moins élevé, du moins disant social, toujours viser puis retenir  le prix le plus bas, une participation concrète au dumping social en Espagne.

Nous savons pourtant que la réparation navale Française et Bretonne souffre par le manque de clients, la CGT des Marins du Grand Ouest dénonce et déplore  ce choix de l’armement pour diverses raisons !

Le navire de recherche océanographique « Le Pourquoi Pas? » devrait « va vraisemblablement » effectuer son prochain arrêt technique à partir du 19 mars 2018 pour une durée de 5 à 6 semaines dans un chantier Espagnol. Un arrêt technique qui résulte d’un appel d’offre européen. La CGT des Marins s’indigne « dénonce »et « regrette » cette fois encore : « cette mauvaise nouvelle, pour les Chantiers navals Bretons devrait être  confirmée demain en Comité Central d’Entreprise, sauf si le bon sens l’emportait » ! Nous demandons aux délégués CGT du personnel de pouvoir avoir accès aux appels d’offres ainsi  qu’à toutes  les propositions des chantiers !

Bas coût de la main d’œuvre en Espagne et dumping social

Le navire civil armé par Genavir est financé à 45% par Ifremer et à 55% par la Marine Nationale. Il est utilisé 150 jours par le service hydrographique et océanographique de la Marine (Shom) et 180 jours par l’Ifremer. On imagine que le montant du devis proposé par le chantier Espagnol, n’est pas pour rien dans ce choix. Les bas coûts de la main d’œuvre dans les chantiers Espagnols vont-ils avoir  raison des entreprises Bretonnes.

“Financé à 100% par le contribuable”

La CGT des marins du Grand Ouest ne peut pas accepter cette mauvaise décision de la part d’un armement « national » financé à 100% par le contribuable.”

 

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest

Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire Adjoint et  porte-parole du syndicat,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.