Solo Maître CoQ-Filière d’excellence course au large Bretagne – CMB : Une entame réussie

0

Dimanche 18 mars 2018, Le rideau est tombé, ce dimanche, sur la Solo Maître CoQ. Si la victoire est revenue à Alexis Loison à l’issue des deux courses disputées (une petite course mercredi puis une grande boucle de 245 milles cette fin de semaine), Sébastien Simon et Pierre Rhimbault, les skippers Performance et Espoir de la Filière d’excellence course au large Bretagne – CMB, ont également bien réussi leur entrée en matière sur le circuit cette saison. Le premier s’est octroyé une très belle deuxième place tandis que le second a terminé à la 14ème place après avoir toutefois montré de très belles choses.

© Benoît Stichelbaut – Bretagne/CMB

Après une petite course disputée mercredi dans des conditions pour le moins toniques et lors de laquelle ils se sont exprimés de belle manière en terminant tous les deux dans le Top 10, Sébastien Simon et Pierre Rhimbault avaient ensuite rendez-vous pour la grande course de l’épreuve. Une manche affichant un coefficient 3, forcément déterminante pour le classement général de la Solo Maître Coq, la première des six épreuves comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2018. Le skipper de Bretagne – CMB Performance n’a pas manqué le rendez-vous puisqu’il s’est adjugé une très belle deuxième place à l’issue de 33 heures de mer extrêmement fatigantes, à la fois physiquement et mentalement, la faute à une multitude de transitions, de grains et de zones de molles.

« Mon départ et mon passage sous le pont de l’île de Ré n’ont pas forcément été top mais je suis tout de même resté assez confiant pour la suite. J’ai cravaché. Je me suis battu pour rester dans le match. Il y a eu un gros passage à niveau à Belle-Ile. A ce moment-là, j’ai cru que je ne reverrai jamais les trois copains qui étaient devant. J’ai pensé que j’allais faire la course tout seul mais finalement, c’est revenu par derrière assez fort. J’en ai profité pour revenir dans le match et m’inviter dans le trio de tête », a déclaré Sébastien à son arrivée, aux alentours de 3h30 ce matin. « Après, je n’ai rien lâché. Je n’ai pas dormi et j’ai à peine mangé. Je ne pouvais pas : il n’y avait pas beaucoup de vent et il fallait faire avancer le bateau », a ajouté le jeune marin qui pensait avoir course gagnée avant de voir revenir du  diable vauvert Benjamin Dutreux, en raison d’une bascule du vent peu avant la ligne d’arrivée. « Je pensais vraiment être en tête », a sobrement commenté Sébastien qui réalise toutefois une bonne opération au classement général, puisqu’il remonte de la 6 ème à la 2ème place. « Je suis trop content car pour moi, ça n’a pas été simple ces derniers jours », a relaté le marin.

Concrétiser en termes de résultat
De son côté, Pierre Rhimbault est un peu moins enthousiaste. S’il a constamment été dans le coup lors de cette grande course entre Belle-Ile, Ré et Yeu, ses efforts n’ont pas forcément été récompensés à leur juste valeur. « Toute la manche s’est bien passée mais la toute fin a été compliquée pour moi. Bien sûr, il y a eu de nets progrès par rapport à l’année dernière parce que si je ne suis pas bien parti, j’ai vite rectifié le tir. J’ai aussi été plutôt à l’aise dans les phases de contacts. Mais cela m’énerve de ne pas réussir à capitaliser en termes de résultat », a avoué le jeune espoir, évidemment déçu d’avoir régulièrement joué dans le Top 10, comme lors de la petite course, avant de se voir reléguer en 15ème position à quelques encablures de l’arrivée. « Je sais que les conditions étaient spéciales mais sur la fin j’ai un peu pété un plomb. J’étais vraiment bien revenu et à deux milles de l’arrivée tout s’est écroulé alors que j’étais tout près d’Alexis Loison », a expliqué Pierre qui doit donc se contenter de la 14ème place au général, mais espère montrer de quoi il est réellement capable dès le 3 avril prochain, à l’occasion de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten. Le rendez-vous est pris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here