Bretagne : la chaîne logistique de tous les possibles

1

Rennes,jeudi 22 mars 2018,  Par la mer, la route, le rail, et avec l’appui d’outils numériques des plus innovants : en Bretagne, terre maritime et péninsulaire, les acteurs du transport et de la logistique (90 000 emplois) ont développé une chaîne logistique intégrée et performante, adaptée aux besoins des entreprises : service conteneur au départ de Brest, transport combiné rail-route entre Rennes et Lyon, livraison mutualisée vers les plates-formes GMS, logistique du e.commerce, transition énergétique du transport routier… C’est cette offre multimodale que la Bretagne, ses ports de commerce, ses entreprises et prestataires de services présentent à la SITL 2018.

Un réseau de ports, maillons de la supply chain
En Bretagne, le système logistique régional s’appuie sur 3 ports maritimes à taille humaine, proposant une multiactivité : Brest, Lorient et Saint-Malo qui, chacun avec leurs spécificités, constituent un maillon essentiel de cette supply chain à la bretonne. Depuis janvier 2017, la Région est aussi responsable de Roscoff, tourné vers le trafic des ferries, et du port du Légué (Saint-Brieuc), sur la côte Nord.

Propriétaire de ces 5 ports de commerce (6,7 millions de tonnes de marchandises en 2017), la Région impulse, en matière logistique, une dynamique collective, baptisée « Port de Bretagne ». Elle y associe étroitement les CCI, concessionnaires des ports, avec pour objectif de connecter la Bretagne avec les grands hubs internationaux, en développant et diversifiant les trafics, et en misant sur une complémentarité de l’offre. Les maîtres-mots sont qualité, continuité des services et prestations sur mesure.

Un réseau routier et ferroviaire relié à toute l’Europe
Au-delà de ce maillon portuaire, la Bretagne dispose, en matière d’infrastructures, d’un réseau ferroviaire et routier(voies express sans péage) relié à l’Europe entière, autour duquel se sont déployés des services innovants. Cet ensemble propose aujourd’hui une offre logistique et multimodale intégrée qui peut séduire les acteurs nationaux et internationaux soucieux de desservir les hinterlands dans les meilleurs délais et conditions.

La Région, consciente de la nécessité pour les entreprises bretonnes, notamment agroalimentaires, de disposer d’outils performants pour développer leurs échanges commerciaux, accompagne cet écosystème logistique, fort de 90 000 emplois.

Les PME du numérique enrichissent l’offre logistique
Région industrielle, la Bretagne peut aussi prendre appui sur un autre écosystème d’excellence, celui du numérique, qui contribue à enrichir dès à présent son offre de services logistiques. Elles s’appellent See-d, Bookbéo ou TICatag ; et ces PME ultra-innovantes, spécialisées dans le Big data, la réalité augmentée ou la traçabilité, apportent déjà leur expertise aux opérateurs bretons.

Acteurs portuaires, transporteurs et prestataires de services : à l’invitation de la Région Bretagne et de son agence économique BDI (Bretagne Développement Innovation), toutes les composantes de la chaîne bretonne sont présentes sur le stand Bretagne de la SITL (hall 6 stand L119), sans oublier le Cluster Bretagne supply chain, l’Université Rennes 1 et ses formations ou encore le GIE Chargeurs Pointe de Bretagne, porteur d’une expérience originale et probante de mutualisation du transport routier.

Chiffres 2017
Brest : 2,4 Mt, Lorient : 2,25 Mt, Saint-Malo : 1,38 Mt
Roscoff : 0,45 Mt, Le Légué (Saint-Brieuc) : 0,28 Mt

Pour la Région Bretagne, déjà dix ans de gestion portuaire
2007 : la Région Bretagne devient propriétaire des ports de commerce de Brest, Lorient et Saint-Malo. L’exploitation est confiée aux CCI.
2017 : transfert des ports de Roscoff, Saint-Brieuc-Le Légué, Concarneau et 16 autres ports ayant des liaisons vers les 12 îles bretonnes. La Région devient également responsable de la desserte de ces îles, dans le cadre de la loi NOTRe.
2018-2019 : renouvellement des contrats de délégation de service public de Saint-Malo, Lorient et Brest.

http://www.bretagne.bzh

1 COMMENTAIRE

  1. demat
    encore une fois un oubli volontaire des plus importants ports bretons Nantes et St Nazaire
    encore une fois on écrit Bretagne , en sachant que ce n’est qu’une Bretagne tronquée , la région Bretagne administrative B4 ce n’est pas la Bretagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.