Groupe Doux : Les élus régionaux acceptent la proposition de Loïg Chesnais-Girard à l’unanimité

0

Rennes, lundi 26 mars 2018,Les élus régionaux ont adopté ce jour, à l’unanimité, la proposition permettant d’engager un soutien massif pouvant aller jusqu’à 15 M€, afin d’accompagner un projet de reprise du groupe Doux. « Avec la possibilité que nous avons, depuis octobre dernier, d’entrer au capital d’une entreprise privée, nous disposons désormais de tous les moyens pour prendre nos responsabilités », a souligné Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne.

Il a rappelé que cette semaine était la dernière ligne droite : « mes priorités sont d’une part, l’emploi des salariés et des éleveurs en Bretagne, d’autre part, la structuration d’une filière pérenne en France. Avec le soutien des élus régionaux, je poursuivrai mes contacts, jusqu’à la date limite de dépôt des offres, auprès des repreneurs potentiels, des ministères concernés, des représentants des salariés, des éleveurs et de Terrena. C’est tous ensemble que nous pourrons réussir. »

 

Rennes, vendredi 23 mars 2018

Situation du groupe DOUX / Réaction du Président de Région
Loïg Chesnais-Girard se dit prêt à accompagner les projets futurs selon des conditions claires

« La prochaine mise en liquidation du groupe DOUX ne peut que apper les esprits et créer une forte inquiétude, car, bien entendu, c’est une page de l’histoire industrielle de la Bretagne qui se joue. Elle ouvre une période dont l’issue sera, soit la fin de l’entreprise, soit un nouveau départ avec un projet de reprise.
Dans cette période de craintes et de doute, je veux rappeler ma totale solidarité avec les salariés de l’entreprise, les éleveurs et l’ensemble de la filière. J’ai eu l’occasion déjà de les rencontrer et de leur dire de vivevoix.
La Région est à l’action depuis le début de la crise avec trois principes clairs :
> le maintien d’un maximum d’emplois sur le territoire, aussi bien dans l’entreprise que chez les fournisseurs
et les éleveurs,
> que la Bretagne reste un acteur majeur de la volaille en France car nous avons des savoir-faire reconnus qui peuvent trouver leur place dans le marché actuel,
> que le ou les projets soient crédibles économiquement et durables pour les salariés, les fournisseurs et les éleveurs et qu’ils positionnent la future entreprise sur les marchés en croissance, en France et en Europe, avec une nouvelle offre qui répondent aux exigences des consommateurs et qui ouvre des perspectives d’emplois à long terme.
À ce moment des négociations, je proposerai lundi aux élus régionaux de me donner la possibilité d’engager la Région comme partenaire financier d’un futur plan de reprise. Ce soutien pourra passer par une prise de participation au capital de la future entreprise ou par des dispositifs d’aides. Il sera conditionné aux principes que j’ai mentionnés ».

Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here