Antispécistes : où s’arrêteront-ils ?

0

Jeudi 29 mars 2018, La Coordination Rurale condamne fermement l’intrusion de militants antispécistes dans l’enceinte de l’Assemblée nationale dans la matinée du 29 mars. Alors qu’une militante vegan s’était réjouie de la mort du boucher Christian Medves lors de l’attentat de Trèbes, voilà une preuve supplémentaire qui contredit celles et ceux qui voudraient faire passer cette idéologie comme une pensée pacifiste et tolérante.

La CR ne peut plus tolérer que l’on compare l’élevage à un esclavage ou à un génocide, alors qu’il contribue à la richesse de l’environnement et du patrimoine français. Elle espère que nos responsables politiques allègent la pression qui pèse sur les éleveurs en s’opposant aux divers accords de libre-échange qui constituent une menace supplémentaire pour leur survie.

Tout comme les députés présents, la CR s’interroge enfin sur les conditions de sécurité de l’Assemblée nationale, alors que les vidéos tournées lors de l’intrusion montrent un délai étonnamment long avant que les perturbateurs ne soient expulsés.

Jusqu’ici, les antispécistes se contentaient de traîner dans la boue le travail passionné des éleveurs et des métiers liés à l’élevage. C’est désormais le travail des représentants de la nation qui est mis sous pression de façon fort peu démocratique. Jusqu’où iront-ils pour imposer leur mode de pensée ?

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.