La Barcelona World Race annulée

0

Jeudi 29 mars 2018, Compte tenu de la situation politique et institutionnelle en Catalogne, l’organisateur de la Barcelona World Race (la FNOB) a pris la décision d’annuler la quatrième édition du tour du monde en double en IMOCA, dont le départ était prévu le 12 janvier 2019. Huit teams avaient déjà annoncé leur volonté de participer à l’événement et d’autres étaient intéressés pour les rejoindre. Pour ne pas décevoir ces équipes et risquer de créer un vide dans le calendrier 2019, la classe IMOCA réfléchit d’ores-et-déjà à la possibilité de créer une nouvelle course au large d’envergure internationale.

Crédit Photo : Barcelona World Race

« Le climat institutionnel instable de la dernière année et le manque de stabilité politique au niveau national (…) ne nous permettent pas l’organisation de la quatrième édition de la Barcelona World Race. » C’est ces termes que la FNOB (Fondation pour la Navigation Océanique de Barcelone) justifie l’annulation du tour du monde en double. Compte tenu de ce contexte tendu, la ville de Barcelone, partenaire principal de l’événement, ne souhaitait en effet plus financer la prochaine édition. Par voie de conséquence, les partenaires privés ont suivi le mouvement et se sont eux aussi désengagés. La FNOB n’a donc eu d’autre choix que d’annuler purement et simplement cette course phare du calendrier IMOCA, dont le départ devait être donné le 12 janvier 2019.

Une quatrième édition pourtant prometteuse
C’est en fin de semaine dernière que la classe IMOCA a été informée de la mauvaise nouvelle. Le choc est rude à encaisser car cela fait maintenant plus de dix ans que l’IMOCA travaille pour développer cette course et proposer un bel événement sportif. La déception est d’autant plus grande que la quatrième édition de la Barcelona World Race semblait pleine de promesses. Huit équipages étaient déjà très intéressés par une participation et d’autres y réfléchissaient sérieusement. Pour la première fois, une escale était prévue à Sydney, avec possibilité pour les skippers de changer d’équipier. Ce stop en Australie aurait été très bénéfique pour pousser l’internationalisation de la classe IMOCA. Et pour les coureurs, l’occasion était superbe de naviguer en double dans les mers du Sud et ainsi de préparer dans les meilleures conditions le Vendée Globe 2020.

Plan B
Mais pas question de se décourager pour la classe qui souhaite aller de l’avant en réfléchissant à la mise ne place d’un plan B, à savoir une course au large de haut niveau et d’envergure internationale, à la hauteur des autres événements organisés par l’IMOCA. Les équipes qui visaient la Barcelona World Race, dont certaines ont déjà engagé des frais dans cette optique, ne doivent pas se sentir lésées. Pour ne pas impacter leur programmes sportifs, une solution de substitution doit donc être trouvée. Le défi est de taille car le timing est serré. En concertation avec les différents teams, la classe IMOCA va tout mettre en œuvre pour y parvenir afin de compléter le calendrier des courses entre la Route du Rhum 2018 et la Transat Jacques Vabre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here