Pays Basque : Le procès d’Iratxe Sorzabal se poursuivra en mai

0

Jeudi 29 mars 2018, La cour d’appel de Paris examinera les informations fournies par la justice espagnole lors d’une nouvelle audience. L’examen des mandats d’arrêt européens se déroule sur fond de plainte pour torture.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

IRATXE SORZABAL AMNISTIAREN ALDEKO BATZORDETAKO GIPUZKOAKO ARDURADUNA.

La cour d’appel de Paris avait demandé un complément d’informations à la justice espagnole dans le cadre des trois mandats d’arrêt européens (MAE) dont fait l’objet Iratxe Sorzabal. Des informations qui seront examinées en audience le 30 mai.

La cour se penchera alors sur les réponses apportées par les magistrats espagnols quant aux circonstances de la garde à vue de 2001 et les preuves des faits pour lesquels elle avait été condamnée. Une expertise, examinée par la cour lors de l’audience du 6 décembre, a corroboré les faits de torture dénoncés par la prisonnière basque après son arrestation.

Le Collectif des prisonniers politiques basques EPPK a réclamé, dans un communiqué rendu public le 25 mars dans le quotidien Gara, l’annulation des procédures judiciaires dont les accusations sont liées à des déclarations faites sous la torture. “Au-delà des séquelles physiques et psychologiques subies par chaque personne [torturée], les conséquences sont aussi pénales. Il y a eu une collaboration indéniable entre les auteurs d’actes de torture et les juges pour imposer des peines de prison à de nombreux prisonniers politiques”, estime EPPK. Il s’appuie sur les règles juridiques pour réclamer leur annulation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.