Maritime : la filière de déconstruction de navires se fera-t’elle vraiment un jour à Brest ?

0

Brest, jeudi 4 avril 2018, une filière de déconstruction de navires se fera-t’elle vraiment un jour à Brest ?

Communiqué du syndicat CGT des Marins

 

Le cargo « CARIB PALM » sera « pourrait être »  déconstruit « recyclé »  dans le port de Brest ! Espérons qu’un  zèle administratif « excessif » ne  découragera pas l’industriel qui souhaiterait développer cette activité industrielle sur le port de Brest. Cette activité a pourtant toute sa place sur le port de Brest. Il serait dommage de décourager ceux qui veulent être créatifs pour l’ensemble de la communauté portuaire et pour les emplois qui pourraient être créés !! Calais n’a jamais réussi à implanter cette activité !

Pourtant, ce fut une belle nouvelle en novembre 2017 lors de l’annonce de la venue du « CARIB PALM » vers Brest pour y être déconstruit. Mais encore faut-il que le convoi obtienne les autorisations nécessaires  pour quitter le port de Boulogne/Mer ! Tous les parapluies administratifs ce sont ouverts avant que le cargo « CARIB PALM » et son remorqueur ne prennent la mer de Boulogne/Mer vers le port de Brest !  Le  zèle est bien moins visible envers certains « pseudo-armateurs » qui font escaler leurs navires en toute impunité sans jamais être inquiétés ! Et « ou »  envers ceux qui laissent derrière eux des épaves au large de la Bretagne !

Pourtant les bonnes nouvelles se sont succédées, après la déconstruction « le recyclage » du cargo « CAPTAIN TSAREV » et la décision par la société SEAOWL de faire recycler  le « VN PARTISAN » à Brest en était une autre!

Rappel des faits: Le  cargo « CARIB PALM », avait fait l’objet d’une saisie record de cocaïne par les Douanes Françaises en décembre 2015 dans le détroit du  Pas-de-Calais.  Depuis le navire est bloqué à quai bloqué au port de commerce de Boulogne/Mer. Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest s’interroge sur le retard du convoi pour regagner Brest. Qui bloque et pourquoi ?Toutes les règles de sécurité et environnementales doivent être certes respectées, les pousser au-dessus de l’acceptable pour se couvrir est autre chose ! Rappelons que cette nouvelle activité industrielle  est nécessaire pour le port de Brest! Elle fait participer plus largement  tous les acteurs du port, Agents Maritimes, Experts, Assureurs, Lamaneurs, Pilotage et autres … Une manière de maintenir et de créer quelques emplois !

Plusieurs navires sont bloqués dans le port de Brest, ils devront tôt ou tard aussi être déconstruits, et nous sommes rassurés, pour des raisons de sécurité ils ne quitteront plus Brest !! Le « KARL » « ANTIGONE Z » les deux  sous-marins classiques de la Marine Nationale  « BEVEZIERS » « LA PRAYA »  immobilisés à l’arsenal de Brest depuis des années et d’autres navires  doivent « peuvent » être déconstruits à Brest, le savoir-faire est là, et le manque d’activité est réel !! Le Groupe Brestois « Les Recycleurs Bretons »  un  industriel qui par sa volonté et sa pugnacité veut  développer cette activité à Brest ! Une manière concrète de vouloir diversifier les activités industrielles sur le port de Brest ! Une façon de participer activement et visiblement aux activités portuaires, mais va-t-il vouloir à chaque fois  sauter tous les obstacles !

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest

Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire adjoint et Porte-parole

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here