« Omerta à Camaret », un roman d’Alain Quéré

0

À Plouguerneau, au petit matin d’une nuit de tempête, un homme est réveillé manu militari par la Gendarmerie. Les flots déchainés ont fait ressortir un cadavre dans sa propriété. C’est le début des ennuis pour le propriétaire, immédiatement suspect. Heureusement, il a deux amis, Laure et Mathias, les héros récurrents de l’auteur breton Alain Quéré. C’est le début d’une intrigue policière, ou plutôt « gendarmesque », qui se déroule entre Plouguerneau et Camaret, avec de lointains échos de côtes mauritaniennes.

C’est un roman avec la liberté que cela offre à l’imaginaire. Cela nous vaut, parmi les nombreux dialogues, des échanges entre gendarmes que l’on imagine assez improbables. L’auteur est un féru de voile. La « sauce » prend complètement quand les héros commencent à naviguer sur un beau voilier. Là, Alain Quéré est parfaitement dans son élément. La navigation est d’ailleurs visiblement sa marque. Tout au long de son livre, il parvient à faire monter le suspense. Le dénouement est presque un soulagement.

À la fin, on s ‘aperçoit que l’on a pris plaisir à suivre cette aventure. Le chemin parcouru, et le bon moment passé, comptent autant, si ce n’est plus, que la destination atteinte. C’est d’ailleurs aussi un des aspects de la plaisance. Comme tous les « polars bretons », c’est l’occasion d’évoquer, en parallèle de l’intrigue, des lieux, des histoires, des paysages, des gens, des vieux gréements, etc. L’auteur réussit bien son cocktail, dans un livre cohérent et plaisant à lire. Cela fait partie de notre littérature « feelgood » de Bretagne. Il n’y a pas de raison de s’en priver.

AVIS 7SEIZH : SYMPA 🙂

OMERTA A CAMARET
Alain Quéré
Éditions des Montagnes Noires
Paru le 19/03/2018
352 pages
18 euros

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.