Le musée de l’ancienne abbaye de Landévennec, à l’entrée de le Presqu’île de Crozon, annonce une nouvelle exposition à compter du 2 mai. Elle s’intitule “La Bretagne au temps des rois – De Morvan à Alain Le Grand (818-907)”.

“Morvan, Nominoë, Salomon, évoquent pour beaucoup un royaume mythique relégué dans les temps sombres du Moyen Age.
Qui sait en effet que la Bretagne fut d’abord un royaume avant d’être duché? Que peut-on en dire aujourd’hui? Quelles sont ses relations avec l’empire des descendants de Charlemagne ? Que connaît-on des bretons de cette époque?
Présentées pour la 1ère fois, les découvertes archéologiques régionales des 30 dernières années mettent en lumière une période de production culturelle et d’échanges, loin de l’image d’une Bretagne repliée sur elle-même.
Un parcours dans le temps pour petits et grands”.

L’accès à l’exposition temporaire est inclus dans le droit d’entrée (site archéologique, musée, exposition temporaire et jardin).

Une destination intéressante à plus d’un titre

C’est également l’occasion de visiter le musée, un peu sombre mais très intéressant, ainsi que les ruines de l’ancienne abbaye. Elles ont été bien mises en valeur après plusieurs chantiers de fouilles. Un peu plus haut, se situe l’abbaye Saint-Guénolé. Les visiteurs peuvent y succomber au péché de gourmandise avec  les tentantes pates de fruits produites par les moines (il est à noter, que l’abbaye propose également un accueil pour des périodes de retraite).

Enfin sur la route, juste avant Landévennec, un petit arrêt au belvédère de Penforn permet d’observer le cimetière de navires sur l’Aulne. C’est l’occasion, pour les uns, d’admirer de vieilles coques de la Marine, pour les autres, de déplorer l’absence de filière locale de déconstruction navale, et pour tous de s’interroger sur l’impact écologique de ce cimetière.

Enfin, à seulement quelques kilomètres, se trouve le nouveau pont de Térenez, véritable réussite esthétique.

Pour l’exposition, et pour bien d’autres raisons, Landévennec est une bonne destination.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.