Une éolienne à quai à Brest

0

Une éolienne flottante de 22 mètres de haut est arrivée au port de Brest, quai de la Douane. Il s’agit d’un prototype, au 1/10ème, développé par la startup Eolink, basée à Plouzané, dans la banlieue de Brest. Elle devrait prochainement être installé à l’anse de Sainte-Anne du Portzic, sur un site expérimental d’IFREMER, pour y passer l’hiver.

Un concept spécifique

L’éolienne repose sur quatre bras au lieu d’un mat classique. C’est un concept breveté qui vise à améliorer la distribution des contraintes sur l’ensemble de la structure ainsi qu’à réduire les vibrations. Cela permet de réduire les coûts. De même, Eolink vise à produire l’électricité la moins chère du marché, dans son secteur d’activité. L’objectif est judicieux, dans un contexte où le gouvernement continue de vouloir renégocier les tarifs de rachat de l’électricité produite en mer. L’état met ainsi la pression sur les projets de grands parcs éoliens non-flottants.

Après l’hydrolienne Sabella D10, le démonstrateur Eolink est une source d’espoir pour l’avenir de l’économie brestoise. Le port est éloigné des 6 parcs éoliens envisagés sur fonds marins. Pourtant 220 millions d’euros ont été investis, sous l’égide de la Région, pour y créer un polder Énergies Marine Renouvelables (EMR), non loin du centre Océanopolis. Les travaux sont déjà bien avancés. Mais il reste à savoir quoi en faire. Car si ce n’est que pour un belvédère, cela ferait cher le bol d’air.

Le site de la société EOLINK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.