Brest : Inauguration de Cap Océan, Le bâtiment totem du Campus mondial de la mer

0

Brest, lundi 16 avril 2018, La Bretagne dispose d’atouts environnementaux et économiques remarquables dans le domaine des sciences et technologies marines. Figurant parmi les premières régions maritimes d’Europe, elle porte une politique ambitieuse en faveur de la mer et du littoral, s’appuyant sur l’innovation pour une meilleure valorisation des ressources au service du développement économique, de la création de richesses et d’emplois.

© Atelier QUÉRÉ Architectes

Pour donner corps au Campus, l’Etat et les collectivités locales bretonnes ont souhaité soutenir la création d’un bâtiment emblématique du Campus mondial de la mer sur le site du Technopôle Brest-Iroise. Conçu comme d’un espace pluriel d’animation, de services et de valorisation de projets, ce nouvel outil s’inscrit dans un intérêt commun de rapprochement entre les acteurs, source de dynamisme scientifique, de développement économique et d’emplois.

Le bâtiment Cap Océan inauguré aujourd’hui accueille dès à présent les équipes du Technopôle Brest-Iroise, du Pôle Mer Bretagne Atlantique structures fédératives et interfaces qui assurent son animation. L’institut de R&D France Energies Marines y a également trouvé naturellement sa place.

 

La SEMPI a assuré la maîtrise d’ouvrage de cette opération.

Inscrite dans le contrat métropolitain de Brest métropole signé le 12 novembre 2015 et dans le Pacte d’innovation de Brest métropole signé le 27 janvier 2017, cette opération a fait l’objet de deux tranches de travaux financées par l’Etat, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental du Finistère et Brest métropole.

Le Campus mondial de la mer, on en est où?
Sur la base d’un plan d’actions et animé par une équipe opérationnelle salariée du Technopôle Brest-Iroise, le Campus mondial de la mer dévoile aujourd’hui son offre de services en 5 missions :

1. Observer, anticiper et assurer la veille
2. Animer, créer des synergies et faire émerger des projets
3. Accueillir des événements, des chercheurs, des actifs et des porteurs de projets
4. Partager les savoirs sur les sciences et technologies de la mer
5. Promouvoir et faire rayonner la communauté

Focus sur quelques actions engagées :

• Le développement d’un observatoire des sciences et technologies de la mer, basé sur une cartographie de la communauté Campus mondial de la mer et des éléments factuels pour mieux se situer à l’échelle nationale et internationale
• Le développement d’une plateforme d’usage partagé des infrastructures et plateformes de recherche
• La mise en place d’une plateforme collaborative recherche-entreprise pour innover autrement, et dont le lieu physique se trouvera au Pôle Numérique Brest Iroise sur le Technopôle
• L’élaboration de la formation « les enjeux environnementaux de la croissance bleue », qui aura lieu du 11 au 15 juin 2018 entre Brest et Roscoff
• L’organisation d’Ocean Hackathon, dont la 3ème édition aura lieu du 5 au 7 octobre prochain à l’ENSTA Bretagne
• La mise en ligne d’un agenda des événements en sciences et technologies de la mer et d’un portail des publications scientifiques du Campus mondial de la mer en archives ouvertes
• L’élaboration d’un catalogue logistique et un appui technique pour accueillir des événements internationaux sur le territoire du Campus mondial de la mer (ex : IMBeR Open Science Conference qui réunira plus de 400 chercheurs internationaux en juin 2019)
• Réaliser au sein des Ateliers des Capucins une vitrine grand public du Campus mondial de la mer dans les domaines techniques et technologiques avec une ouverture prévue en décembre  2019

Plus d’information sur le Campus mondial de la mer :
www.campus-mondial-de-la-mer.fr
contact@campus-mondial-de-la-mer.fr
Twitter @CampusMer
Linkedin Campus mondial de la mer

Cap Océan, bâtiment totem du Campus mondial de la mer
Une ancienne unité de production de cosmétiques marines a été transformée en surfaces de bureaux pour accueillir le bâtiment totem du Campus mondial de la mer, baptisé Cap Océan.

Les travaux se sont articulés en deux phases distinctes.
Durant la première phase, une partie des surfaces intérieures sont aménagées pour créer des espaces mutualisés
(Accueil, salle de réunion, salle de vie, sanitaires…), des locaux techniques et des espaces de bureaux pour l’association du Technopôle Brest-Iroise et le Pôle Mer Bretagne Atlantique.

La deuxième phase portait sur l’aménagement des surfaces laissées libres au rez-de-chaussée lors de la phase 1 en vue de l’occupation par France Energies Marines.

La maîtrise d’œuvre de l’opération a été assurée par le cabinet Atelier QUÉRÉ, Architectes à Brest.

La SEMPI a assuré la maîtrise d’ouvrage de l’opération avec une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage confiée à Brest métropole aménagement.
La restructuration complète du bâtiment a portée sur une surface totale d’environ 2 000 m² SP.
Phase 1 : 950 m² environ
Phase 2 : 775 m² environ
Les locaux restants sont portés financièrement par la SEMPI et ouverts à la location publique ou privée.

La réalisation de ce projet de restructuration lourde par la SEMPI illustre pleinement le rôle spécifique de la société au service du développement économique du territoire de la métropole brestoise.
La SEMPI, société d’économie mixte de portage immobilier regroupe sous l’égide de Brest métropole, actionnaire de référence avec la ville de Brest, les acteurs économiques du territoire, CCIMBO, CDC, Crédit Agricole,  Arkéa, Caisse d’Epargne.
Elle est leur outil opérationnel au service de la réalisation, du portage et de la gestion de projets spécifiques par leur complexité de programme et/ou d’implantation, sur les nouveaux secteurs d’aménagement de l’agglomération.
Ainsi aujourd’hui, elle porte sur 20 bâtiments près de 20 000 m2 de surface locative.

Cap Océan illustre parfaitement cette mission par la complexité de son montage, mariant financement et occupation public et privé, et par sa complexité technique, transformant un bâtiment d’activité à vocation de production en un ensemble tertiaire porteur de l’image valorisante et forte du Campus mondial de la mer.

Chiffres clés du projet
1 725 m² pour accueillir les équipes du Technopôle Brest-Iroise, du Pôle Mer Bretagne Atlantique et France Energies Marines
300 m² de bureaux en programme complémentaire (autofinancement SEMPI)

Coût du projet (prévisionnel)

3,7 M€ environ, dont :
2,2 M€ environ au titre du contrat métropolitain de Brest métropole signé le 12 novembre 2015 et 1 M€ au titre du pacte métropolitain d’innovation de Brest métropole signé le 27 janvier 2017.
• Etat : 502 500 €
• Région Bretagne (politique sectorielle) : 700 000 €
• Région Bretagne (partenariat Région-Pays de Brest) : 645 800 €
• Département du Finistère : 330 000 €
• Brest métropole : 1 026 700 €
• Autofinancement SEMPI : 494 761 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here