A Nantes serait-il interdit de prononcer les mots “breton” et “Bretagne” ?

0

Madame la Maire de Nantes, Johanna Rolland, a exprimé son indignation suite au vol du reliquaire abritant le cœur de la Duchesse Anne de Bretagne au Musée Dobrée de Nantes dans la nuit du vendredi au samedi 14 avril 2018.

Outre un magnifique ouvrage d’orfèvrerie, c’est avant tout une pièce unique et symbolique du patrimoine national breton. Ce reliquaire a été fabriqué en 1514 pour abriter le cœur d’Anne de  Bretagne. Celle qui a été deux fois reine de France savait qu’elle serait inhumée à la nécropole royale de Saint-Denis, mais elle souhaitait que son cœur repose dans sa ville natale de Nantes, en pays breton.

Ce qui nous choque, au-delà du vol en lui-même, ce sont les termes employés lors du communiqué de madame la Maire de Nantes.

Certes, Le communiqué fut modifié par la suite, mais parler du “château des ducs de Nantes” et “du sentiment particulier lié à la personnalité d’Anne de Bretagne et à l’empreinte qu’elle a laissée dans l’histoire de Nantes” en laissant entendre, qu’il y eut des Ducs de Nantes et en ne parlant à aucun moment de Bretagne est un acte politique fort.

C’est nier l’Histoire de la ville dont elle est maire. C’est occulter l’Histoire de la Bretagne lors de laquelle Nantes fut la capitale d’un Etat souverain, d’une province du royaume et par la suite de la République Française.

Proposer une nouvelle interprétation de l’Histoire, une démarche critique, réviser de manière rationnelle certaines opinions couramment admises en Histoire est, nous osons le croire, une maladresse.

Nous, Parti Breton, souhaitons que madame la Maire de Nantes présente des excuses pour cette « maladresse » à l’ensemble des amoureux de l’Histoire, de l’Histoire de Bretagne et en particulier à l’ensemble du peuple breton.

Par ailleurs, nous soutenons la démarche du Comité Anne de Bretagne qui se propose comme médiateur pour organiser la restitution du reliquaire.

L’ensemble du Parti Breton se joint à sa réussite.

Le Bureau Politique

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.