Vendredi 27 avril 2018, Ce vendredi, Guyot environnement et la plupart des autres duos en lice dans la Transat AG2R La Mondiale ont dépassé l’archipel de Madère et poursuivent à grands pas leur descente vers les Canaries. Les uns et les autres affichent, en effet, toujours des vitesses moyennes à deux chiffres, même si le vent devient de plus en plus irrégulier, en force comme en direction.

© COURCOUX Alexis

Le but du jeu : essayer de se placer au mieux pour palier à la différence de comportement en longitude de l’alizé. En ce qui les concerne, Pierre Leboucher et Christopher Pratt, ils ont choisi de rester sur une trajectoire médiane, espérant ainsi faire un peu moins d’empannages (manoeuvres pour changer de bord ) que les copains les plus à l’ouest et un peu moins de route que ceux les plus à l’est. Il va sans dire que la journée est plutôt tactique mais celle de demain s’annonce carrément décisive.
La raison ? Pour les marins, il va falloir opérer deux choix importants. En premier lieu, la façon dont ils vont négocier les îles espagnoles, réputées pour leurs méchants dévents. Dans un second temps, la route qu’ils vont suivre pour rejoindre Saint-Barth. A coup sûr, le tandem de Guyot environnement a déjà ses idées en tête. En attendant, de trancher plus définitivement, ils vont devoir continuer de naviguer pied au plancher dans un vent qui est prévu de rester toujours bien soutenu, au moins pour les prochaines 24 heures, en particulier au plus près des côtes africaines.

——————————————————————-
Pour suivre la course :
http://player.georacing.com/player_ag2r2018/
Facebook : @Guyot Voiles
Twitter : @guyot_voiles
Découvrez la vidéo d’encouragements des collaborateurs de Guyot environnement en cliquant sur l’image !

 

Capture video interne

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here