Grand Prix Guyader : J-4 !

0

Mercredi 2 mai 2018, C’est désormais dans moins de quatre jours que sera donné le coup d’envoi de la 19e édition du Grand Prix Guyader, en baie de Douarnenez. D’ores et déjà, sur les quais de Tréboul et au port du Rosmeur, l’effervescence est palpable. Et pour cause, on s’active pour finir de mettre en place le village et accueillir à la fois les 600 marins attendus et le grand public pour dix jours de fête. Dix jours pour lesquels les organisateurs et la Société des Régates de Douarnenez ont, une nouvelle fois, mis les petits plats dans les grands pour faire de ce cru 2018 une édition exceptionnelle !

© DR

Sport, spectacle et convivialité : tels sont les fondamentaux du Grand Prix Guyader qui sait marier les compétitions et les soirées de détente au sein d’un village chaleureux. « A terre, on échange et on partage. En mer, on régate et on s’affronte. Tout le monde y trouve son compte », note Gwen Chapalain, évoquant les 600 marins et les douze nations attendus, mais aussi les 250 bénévoles et les nombreuses associations impliqués dans la manifestation.

« En ce sens, chaque année, avec la Société des Régates de Douarnenez, nous choisissons de varier les supports autant que possible », ajoute l’organisateur. Pas d’exception pour cette édition 2018. Ainsi, lors du premier week-end de l’événement, du 5 au 7 mai, l’on retrouvera les bateaux de la course au large et les engins de vitesse dans le cadre du Défi Pom’Potes. Six IMOCA, quatre Multi50 et une quinzaine de Class40 se disputeront respectivement les Trophées Tout Commence en Finistère, Valdys et Armor-Lux avant de se défier sur des runs de vitesse, sans toutefois se faire damer le pion par les engins de vitesse. Les enjeux pour eux : développer toute la puissance de leurs machines, réaliser le meilleur chrono sur une distance de trois milles et tenter de faire mieux que 32,61 nœuds, la moyenne de l’actuel temps de référence établi par Nicolas Palier en kitesurf, en 2015.

De quoi garantir du grand spectacle à proximité immédiate du port du Rosmeur tandis que dans le même temps, un peu plus au large, une trentaine de Diam24 OD assurera le show, à la fois sur des raids et des parcours de type Stadium. A la clé, de la régate au contact de très haut-niveau, avec tous les plus grands spécialistes du petit multicoque, tout bien décidés à engranger le maximum de points à l’occasion de l’épreuve comptant pour les Diam Series 2018, mais aussi à inscrire leur nom au palmarès du Grand Prix Guyader – Trophée Banque Populaire Grand Ouest.

Un délicieux mélange de classes, agrémenté par la présence de la flotte des Pen Duick en baie et à quai au port de Tréboul.

Entre tradition et modernité

Dès le lendemain, à partir du 8 mai et jusqu’au 12, un autre support monotype fera son entrée sur la scène du Grand Prix Guyader. En effet, une quarantaine d’équipages de Dragon a rendez-vous en baie, parmi lesquels les plus fines lames internationales. Et pour cause, la compétition soutenue par BMW et Studio Legale Duca revêt une importance toute particulière puisqu’elle compte pour le classement mondial des coureurs.

Si le rassemblement de ces bateaux mythiques promet de constituer une nouvelle fois l’un des temps forts du Grand Prix Guyader, un autre moment très attendu de la manifestation est assurément le coup d’envoi de la Bermudes 1000 Race Douarnenez Cascais, programmé le 9 mai. Six IMOCA largueront alors les amarres pour mettre le cap en direction du Portugal. Le grand public assistera ainsi à un fabuleux ballet entre les bateaux du Vendée Globe, véritables bêtes de technologie, et les quillards de sport dont le dessin remonte à 1929. Même chose le 12 mai où les Dragon évolueront au côté d’une centaine de Stand-Up Paddle venue en découdre dans le cadre de la deuxième édition de la DouarnVenez City Race organisée sous forme de rallyes, à la fois pour les enfants, les débutants, les confirmés et les experts.

Le clou du spectacle de ces dix jours de fête et de compétition ne sera autre que la cinquième édition du concours de pêche Groix et Nature. Un rendez-vous, le 13 mai, que ne manqueront sous aucun prétexte tous les passionnés.

A terre, la gastronomie reste à l’honneur, et on s’en rassure car, à 4 jours de l’événement, les ventres gargouillent. On se délecte rien qu’en lisant le programme des animations culinaires de la semaine. Entre pâtisseries gourmandes et apéros gourmets, sur le stand Guyader Gastronomie et sur celui de la CCI, chacun y trouvera son compte.

Bref, on l’aura compris, lors de ce Grand Prix Guyader 2018, sport, fête et gastronomie seront célébrés à parts égales car aucun ingrédient n’a été négligé. De quoi promettre au plus grand nombre de se régaler !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.