Grand Prix Guyader : Erwan Le Roux ” A poste à Douarnenez”

0

Douarnenez, vendredi 4 mai 2018, Contraint de renoncer à participer à la 1000 Milles des Sables pour un retard de livraison de rail de hook de grand-voile le mois dernier, Erwan Le Roux, qui a reçu la pièce manquante, est aujourd’hui dans les starting-blocks de la 19e édition du Grand Prix Guyader. Demain, à 10 heures, sera en effet donné le coup d’envoi du Défi Pom’Potes, en baie de Douarnenez. Le skipper de FenêtréA – Mix Buffet et ses cinq hommes d’équipage renoueront alors avec le mode « compétition » après un chantier hivernal durant lequel le Multi50 a notamment été optimisé en termes d’ergonomie puis équipé d’une nouvelle dérive et d’un nouveau système d’anti-chavirage, sur un format de course mixant parcours côtiers et runs de vitesse. L’occasion parfaite pour poursuivre la préparation à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, mais aussi faire découvrir le support au public et à d’autres marins.

 

© Jean-Marie Liot / ALeA / TJV17

« A présent, tout est en place. Nous avons récupéré tous les morceaux manquants il y a maintenant une dizaine de jours et, depuis, nous avons pas mal navigué. Ce que nous avons pu voir jusqu’ici est plutôt bien, même si nous n’avons logiquement pas encore atteint le stade de préparation optimale. Le positif, c’est qu’aujourd’hui, à six mois du coup d’envoi du Rhum, nous ne sommes plus très loin du compte », explique Erwan Le Roux qui doit encore travailler sur la calibration des équipements électroniques du bord. « Tous les systèmes fonctionnent mais il faut naturellement procéder à quelques réglages. Il faut également se remettre dans le bain des manouvres en équipage mais nous naviguons depuis deux jours à Douarnenez et ça revient bien », assure le skipper de FenêtréA – Mix Buffet qui choisi de régater avec le noyau dur de son équipe, Adam Currier, Clément Bouyssou et Mathieu Renault, mais aussi Mayeul Riffet tandis que Gildas Morvan viendra lui prêter main forte lors de la journée de dimanche.

 

Observer et se confronter
« L’objectif, sur un évènement comme le Grand Prix Guyader, c’est aussi de faire connaitre nos bateaux. C’est important d’embarquer des coureurs pour leur faire découvrir à la fois nos machines et le circuit Multi50 », souligne le marin Morbihannais qui ne s’aligne évidemment pas sans ambitions de résultat au départ de l’épreuve. Une épreuve qu’il connait bien et à laquelle il espère bien inscrire son nom une quatrième fois au palmarès après ses victoires en 2012, 2015 et 2017. Reste qu’il le sait, la tâche ne sera pas facile, avec, face à lui, trois redoutables concurrents : Lalou Roucayrol (Arkema) et Armel Tripon (Réauté Chocolat) et Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton – ARSEP). « Le niveau sportif sera là. Ça va être intéressant d’observer les modifications que les uns et les autres ont apportées sur leur mobylette. Intéressant aussi de découvrir le nouveau bateau de Thibaut en configuration équipage. On est tous dans l’attente de cette confrontation. Ça promet d’être sympa et très disputé mais de mon côté, je n’oublie pas que l’un de mes principaux objectifs sur ce GP, au-delà du résultat, reste de ne pas me faire mal au dos. Pour l’heure, ça ne va pas trop mal mais je reste en alerte et j’évite les excès. Les gars vont devoir pousser fort et de mon côté, je vais tâcher de soulager au mieux Mathieu à la tactique », termine Erwan Le Roux.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.