“Yannig Baron, ar seizh avel – par tous les vents de Bretagne”, une biographie éditée par Le Temps éditeur

0

Lundi 14 mai 2018, Christian Guyonvarc’h nous informe de la parution d’une de ses premières biographies chez Le Temps Editeur, “une maison d’édition installée en Bretagne à Pornic. Cette biographie est consacrée à Yannig Baron, dont le parcours de vie, incroyablement éclectique et foisonnant, croise tous les grands combats de la Bretagne militante et agissante des 60 dernières années.

L’ouvrage comporte une iconographie très riche pour toutes les périodes évoquées avec, pour l’essentiel, des photos inédites.

L’ouvrage sera disponible en librairie à partir du 25 mai. Il est donc possible de le commander auprès de votre libraire pour une livraison à la fin du mois. Pensez à faire vivre nos librairies de proximité qui permettent aux auteurs et aux éditeurs de Bretagne de proposer une offre éditoriale d’une richesse sans équivalent en France.”

 

 

 

L’auteur

Historien de formation, Christian Guyonvarc’h a été enseignant dans le secondaire, administrateur au Parlement européen et conseil d’entreprise. Il a exercé plusieurs mandats électifs à Lorient, dans la région brestoise et au Conseil régional de Bretagne. Fondateur de Biographies de Bretagne, il s’attache aujourd’hui à collecter et à transmettre par l’écrit la mémoire contemporaine du peuple breton dans ses différentes expressions individuelles et collectives.

 

Présentation

Dans cette biographie, Christian Guyonvarc’h raconte 60 ans d’une vie qui se confond avec l’histoire de la Bretagne.

Né à Groix, Yannig Baron est une figure du mouvement breton. Engagé dans tous les combats pour l’émancipation de la Bretagne, il est aux sources du mythique foyer culturel de Menez Kamm, le créateur de l’association Dihun, à l’origine du Programme Multilingue Breton qui, dans l’enseignement catholique, associait une langue internationale au bilinguisme breton / français.

Militant non violent, ses combats pour les langues de Bretagne ont été émaillés de grèves de la faim. Bien que « grande gueule », Yannig Baron a toujours été partisan de « l’œcuménisme » en défendant l’enseignement du breton aussi bien dans les écoles catholiques que dans l’enseignement public ou chez Diwan. De la même manière, il a toujours refusé de choisir entre les deux langues de Bretagne : le breton et le gallo. Ce que le grand public ne sait peut-être pas, c’est que cet infatigable militant fit aussi ce qu’il fallait pour que le Pape Jean Paul II fût accueilli en Bretagne – à Sainte-Anne-d’Auray en septembre 1996 – et non « dans l’Ouest » comme le voulait l’épiscopat.

Aujourd’hui, à 80 ans passés, il continue d’œuvrer à travers Breizh ImPacte à l’émancipation de la Bretagne, de sa culture et de ses langues.

letempsediteur.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here