Vendre la Bretagne sans en citer le nom, c’est possible !

0

Lundi 28 mai 2018, Un vrai tour de force! Comment réussir à vendre Nantes aux touristes étrangers, en ajoutant la Bretagne dans le paquet-cadeau, mais sans jamais en citer le nom ? Impossible, direz-vous?

Eh bien non! Cette tartufferie marketo-commerciale s’appelle  » Traversée moderne d’un vieux pays » (non, non, vous ne rêvez pas), et elle a été imaginée par la municipalité de Nantes, qui s’inquiétait depuis déjà quelques temps d’une baisse de fréquentation touristique. « Les Chinois, par exemple, ont beaucoup de mal à situer Nantes sur une carte. En revanche, la Bretagne, ils connaissent… « explique t-on doctement à la mairie. Résultat, le touriste disposera d’un parcours complet en douze étapes, qui le mènera de la Cité des Ducs à Saint-Malo, en passant par Rennes et le Mont-Saint-Michel. Un beau voyage, loin des débats agités autour de la réunification, débats dont il n’aura sans doute pas conscience : Nantes en Bretagne, ça lui passera vraisemblablement au-dessus de la tête. Mais c’est visiblement passé aussi au-dessus de la tête des instigateurs du projet, et en particulier de la maire de Nantes, Johanna Rolland, qui s’est livré à un véritable exercice de contorsion sémantique lors de la présentation officielle. « Notre choix a été de casser la logique institutionnelle par une logique de projet » at-elle ainsi affirmé ainsi sans rire. Ben tiens! Vous avez dit tromperie sur la marchandise?

Pour la Bretagne

Michel LE TALLEC

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.