La loi littoral de nouveau en danger !

0

Mercredi 30 mai 2018, Dans le cadre de l’examen en cours du projet de loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN), de nombreux amendements visant à déroger à la loi Littoral sont proposés par les députés. Bretagne Vivante s’inquiète de ces dispositions qui portent atteinte à cette loi Littoral. L’objectif de « densification de l’urbanisation dans les espaces littoraux » est inacceptable.

 

Le littoral est très convoité : spéculations foncières, urbanisation, projets économiques axés sur le tourisme, au détriment du maintien des activités agricoles et maritimes locales et des espaces naturels riches de leur biodiversité. La loi littoral a sauvé la Bretagne du bétonnage que d’autres régions ont connu. C’est le rôle des élus, députés et sénateurs, de ne pas l’affaiblir.

D’autant que cette loi de 1986, avec ses contraintes, n’a pas empêché que, entre les recensements de 1975 et 2012, la population des communes littorales se soit accrue de 142 000 habitants en Bretagne. La loi autorise des dérogations pour prendre en compte les contraintes liées à certaines activités économiques qui se sont largement développées. La loi n’a pas empêché le développement économique des zones côtières. Elle l’a un peu régulé.

Depuis quelques années, plusieurs rapports parlementaires et propositions de loi cherchent à apporter une réponse à l’érosion du trait de côte, conséquence du réchauffement climatique, mais aussi à satisfaire toutes sortes de spéculations. Sous prétexte d’assouplissement, on cherche coups de boutoir après coups de boutoir à faire reculer les protections données par cette loi largement soutenue par les Français (91% favorables, IFOP 2014).

 

Bretagne Vivante demande :

– la suppression des dispositions du projet de loi ELAN qui portent atteinte à la loi Littoral,

– la prise en compte de la valeur économique et sociale des milieux naturels dans la réflexion en cours,

– la création d’une commission nationale loi Littoral intégrant les associations de protection de la nature.

 

Ne laissons pas la spéculation et les intérêts financiers prendre le pas sur la beauté sauvage du littoral breton, notre bien-commun, le lieu de vie de nombreux Bretons et de villégiature de nombreux amoureux de la Bretagne. Ne laissons pas notre côte être défigurée comme l’ont été d’autres régions de France.

 

Signer la pétition :  https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/index.php

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.