Énergies marines : la Bretagne a toutes les cartes en main

0

Rennes, mardi 12 juin 2018, La Région Bretagne participe de nouveau à ICOE/Seanergy, salon international dédié aux énergies marines, via, notamment la présence de nombreux industriels et acteurs bretons des énergies marines renouvelables (EMR)*. Cet événement est l’occasion de faire le point sur les projets bretons qui ont franchi des étapes décisives ces dernières semaines , conformément à la feuille de route ambitieuse que la Région s’est fixée en juin 2016 en misant sur l’éolien flottant et l’hydrolien (objectifs : 1,5 GW et 500 MW à horizon 2030). Tous les outils sont aujourd’hui en place

 

Gaël le Saout (Présidente de la Commission économie de la Région Bretagne), Gwénaëlle Huet (Directrice générale d’Engie France renouvelables) et Laurent Schneider-Maunoury (Président de Naval Energies) Région Bretagne

La Bretagne constitue un terrain de jeu privilégié pour le développement des EMR. Son histoire maritime, ses potentiels naturels, la mobilisation de ses acteurs sont des atouts considérables pour permettre le développement d’une véritable filière énergétique et industrielle. Pour développer et concrétiser ses projets, la Région agit pour l’éolien flottant, de la planification maritime à la promotion du territoire à l’international, en passant par l’accueil portuaire et l’accompagnement des projets portés par les entreprises.

Identification de zones propices au sud et nord
La Conférence régionale mer et littoral, qui réunit Région, État, Préfecture maritime et acteurs concernés, s’est concertée pour déterminer, le 6 juin dernier, de nouvelles zones propices au développement de l’éolien flottant. Des industriels aux professionnels de la pêche, tous ont validé les zones qui seront proposées à l’État pour ses futurs appels d’offre.
Au sud, une zone d’environ 500 km2 pourra accueillir jusqu’à 1 GW à horizon 2030.
Côté nord Finistère, différentes zones font l’objet d’études complémentaires pour installer une ferme de 500 MW, respectant ainsi les objectifs de 1,5 GW que s’est fixés la Bretagne pour être au premier rang de l’éolien flottant. Elle est la seule Région à avoir mené cet exercice à son terme.

Un seul interlocuteur, Bretagne Ocean Power
Le 24 mai, la Région installait une nouvelle structure d’accompagnement, Bretagne Ocean Power, qui permettra aux acteurs bretons (plus de 100 PME) d’apporter une réponse coordonnée aux donneurs d’ordre de 1er rang. L’ambition est de mobiliser au sein d’un seul et unique outil tout l’écosystème breton dédié aux EMR, afin de positionner la Bretagne comme une terre d’accueil de référence en la matière. En sont partenaires la CCI Bretagne, le cluster Breizh EMR, les 7 technopôles, le Pôle Mer Bretagne Atlantique, Bretagne Développement Innovation et Bretagne Commerce International.

Port de Brest : 6 ha de terrains déjà disponibles
Dix-huit mois après le début du chantier, le projet de développement du port de Brest, propriété de la Région, a bien avancé (220 M€ d’investissement). Le futur terminal EMR prend forme sur le polder, déjà stabilisé et viabilisé sur 6 ha. Cette zone consolidée sera bientôt accessible aux industriels, sachant que la construction du quai EMR,  pour accueillir les colis lourds, progresse, dans les délais impartis.

FWP 2018 : nouveau forum sur l’éolien flottant
La coopération avec la Région Pays de la Loire se poursuit à travers l’organisation conjointe de FWP (Floating Wind Power Atlantic Forum). Entièrement dédié à l’éolien flottant, cet événement aura lieu cette année les 19 et 20 septembre à Brest, pour s’achever en Pays de la Loire, le 21 septembre (cf. communiqué joint).

(*) Sur le stand Bretagne sont présents des industriels -Sameto Technifil (pour le cluster BreizhEMR), Guinard Energies, Serenmar, Cervval, Orange Marine, Le Béon, Gaïa Terre Bleue, Quiet Ocean, Sabella-, des centres de formation -AFPA et ENSTA Bretagne-, les ports et territoires de Brest, Lorient et Saint-Brieuc (cf. dossier de presse joint).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.