Le parlement basque réclame la fin de l’éloignement des prisonniers

0

Jeudi14 juin 2018, Tous les groupes parlementaires, à l’exception du Parti Populaire, ont demandé la fin de la politique de dispersion des prisonniers basques, à Gasteiz.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information.

La commission des droits humains s’est déjà prononcée en faveur de la libération de prisonniers basques malades. © Juanan RUIZ / FOKU

La coalition abertzale EH Bildu a présenté la motion après la découverte du corps de Xabier Rey sans vie dans sa cellule de Puerto III, à Cadiz, en mars dernier. La commission des Droits humains du Parlement de la Communauté autonome basque l’a examinée ce mercredi matin.

Le texte a recueilli le soutien du Parti nationaliste basque (PNV), d’Elkarrekin Podemos et du Parti socialiste d’Euskadi (PSE). Il exprime son “désaccord” vis-à-vis de la politique pénitentiaire d’éloignement et avec “les mesures d’exception d’isolement” appliquées aux prisonniers basques.

Les groupes parlementaires défendent une nouvelle politique pénitentiaire “qui évite l’accomplissement des peines de privation des libertés loin des attaches sociales et familiales et facilite la relation avec les familles”. L’initiative arrive quelques jours après l’installation du nouveau gouvernement socialiste à Madrid. Un gouvernement aux bases fragiles au Congrès des députés.

Le parlement a également approuvé un amendement présenté par le PNV et le PSE. Il affirme qu’il est nécessaire “d’avancer dans les politiques de vivre-ensemble” et considère “opportun l’application de principes comme l’individualisation (…) et la reconnaissance du mal causé”. Le PP s’est abstenu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.