“You are in the Basque Country”, Le Tour fait un crochet par le Pays Basque

0

Mercredi 20 juin 2018, Un rassemblement festif sera organisé le samedi 28 juillet pour revendiquer la reconnaissance du Pays Basque lors du contre-la-montre du Tour de France, à la veille de l’arrivée. “You are in the Basque Country” clâmeront les manifestants aux abords de la Grand Boucle.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

 

Les organisateurs de l’initiative “You are in the Basque Country” ont présenté l’événement à Espelette, lieu d’arrivée de l’étape. © Isabelle MIQUELESTORENA

Avant de terminer sa course aux Champs Elysées de Paris, le Tour de France fera un petit crochet par le Pays Basque. Lors du contre-la-montre prévu le 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, un rassemblement aura lieu à proximité du parcours pour faire passer un message : “vous êtes au Pays Basque”.

Le slogan sera en anglais, “You are in the basque country”, pour faire comprendre au monde entier que la Grande Boucle est au Pays Basque ce jour-là. “Le Tour n’est pas une simple compétition sportive. Force est de constater qu’il véhicule des idées politiques, une vision jacobine et centralisatrice de l’Etat”, ont affirmé Ana Unhassobiscay et Txomin Hiriart-Urruty, représentants de l’initiative citoyenne lancée par des habitants des communes alentours, lors de la présentation de la dynamique le mercredi 13 juin.

Ils souhaitent réagir au passage de la course cycliste dans un esprit sportif, à travers une manifestation dont le lieu central se trouvera à quelques kilomètres d’Espelette. A midi, une mosaïque humaine colorera ce rassemblement festif et revendicatif, mais le slogan sera également au bord de la route, tout au long du parcours. Les organisateurs distribueront banderoles, tee-shirts et autres supports dans différents points. Le programme s’étoffera progressivement, mais les organisateurs ont déjà annoncé de nombreuses animations, culturelles et sportives.

Les Basques ont l’habitude de se retrouver en nombre tous les ans dans les virages du col du Tourmalet, pour encourager les coureurs et agiter l’ikurriña. Les passages du Tour par le Pays Basque sont souvent l’occasion de manifestations de tous types. Cette fois, c’est une étape entière qu’accueillera le Labourd. “L’année dernière, les médias avaient largement diffusé l’anecdote d’un début de Tour de France organisé à Dusseldorf, en Allemagne. La nouvelle d’une fin de Tour en Pays Basque sera-t-elle relevée ?”, s’interrogent les organisateurs.

Fait abstraction du basque

Ils ont choisi un slogan global, simple, dans lequel pourrait se reconnaître le plus de monde possible. “Chaque mouvement ou groupe de personnes se l’appropriera et le déclinera à sa manière”, espère Ana Unhassobiscay. Ainsi, la revendication d’une éducation en langue basque, celle de l’accueil des réfugiés au Pays Basque ou le rapprochement des prisonniers basques pourraient s’y retrouver. Les initiateurs de l’événement comptent pour cela se mettre en relation avec les associations et les acteurs locaux. “Toutes les initiatives sont les bienvenues, nous avons des revendications de fond légitimes qui doivent être entendues de toutes et tous”, lancent-ils.

Ils ont fait remarquer que celle de la présence de la langue basque dans la signalétique du Tour de France ne l’a pas été pour l’instant. Le panneau déjà installé signalant la ligne d’arrivée du contre-la-montre à Espelette fait abstraction de l’euskara. Ana Unhassobiscay a rappelé que les organisateurs de la course ont signé une convention avec Euskaltzaindia pour assurer le bilinguisme et espère que les organisateurs se rattraperont d’ici le 28 juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.