Services publics : Manifestons contre l’abandon du Centre-Bretagne

0

Samedi 23 juin 2018, L’Union démocratique bretonne appelle à faire nombre lors de la mobilisation organisée le 23 à Guémené-sur-Scorff (à 10h30) pour dire non à la fermeture des services publics.

Avec la fermeture de l’agence technique départementale de Guéméné-sur-Scorff, s’occupant de l’entretien des routes départementales, c’est un nouveau service public qui est voué à disparaître. Le Trésor Public est d’ores et déjà fermé et l’hôpital de Guéméné est en danger.

La disparition des services publics dans les territoires ruraux est une rupture de l’égalité d’accès que doit garantir l’État. Il n’est par ailleurs pas acceptable que celui-ci n’entende pas utiliser son pouvoir pour maintenir des structures en milieu rural permettant de préserver des emplois dans ces territoires.  Pour l’Union démocratique bretonne, les dépenses publiques doivent être réparties de manière équilibrée sur le territoire, et non se concentrer sur les métropoles et la région parisienne comme c’est le cas aujourd’hui.

Pour sauver le centre-Bretagne, une nouvelle organisation territoriale et administrative de la Bretagne est indispensable, une organisation qui ne place plus tous les centres de décision sur le littoral ou sur la route de Paris comme c’est le cas avec le découpage départemental depuis plus de 200 ans! Il faut une Assemblée de Bretagne, où fusionneront la Région et les départements, et parallèlement faire des « pays » d’aujourd’hui, c’est-à-dire les bassins de vie, des collectivités territoriales à part entière. Dans cette nouvelle organisation territoriale et administrative, le centre-Bretagne aura des moyens propres pour maintenir et développer les services aux personnes et aux entreprises.

L’Union démocratique bretonne appelle à faire nombre lors de la mobilisation organisée le 23 à Guémené-sur-Scorff (à 10h30) pour dire non à la fermeture des services publics.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.