Témoignage et message d’un habitant du Breil à Nantes

3

C’est avec un long message sur Twitter qu’un jeune père, habitant la cité du Breil à Nantes, a exprimé son sentiment face au déchaînement de violence des derniers jours dans les cités nantaises. Nous publions l’intégralité de son appel public.

Témoignage de @Darshg9 (habitant du Breil en colère sur Twitter)‏

#Nantes Bon, essayons d’apporter un peu de bon sens dans les réseaux sociaux (oui, je crois au Père Noël).

Tout d’abord, sachez que j’habite au #Breil, juste à côté du lieu du drame, que je suis un père de famille sans histoires, avec un travail et qui essaye de faire en sorte que sa femme et son petit ne manquent de rien. Depuis la mort d’ #aboubakar, j’entends toutes les nuits des émeutes avec lesquelles je n’ai rien à voir et je vois le matin les dégâts des incendies, tout ça tout autour de mon immeuble.

Donc déjà, tous ceux qui commentent la situation du quartier sans y vivre je leur répond: sois gentil et tais toi, tu sais pas de quoi tu parles et même à toi je ne te souhaite pas de vivre ce que je vis depuis le début de la semaine.

Ensuite, ceux qui se permettent de juger les faits, peu importe leur camp, qui disent par exemple “c’est forcément un crime raciste” ou “c’est bien fait, de toutes façons tous les habitants du quartier méritent la même chose”, vous étiez sur les lieux? Vous connaissez personnellement tous les habitants ?

Quant à ceux qui sont responsables et/ou acteurs des émeutes, vous en avez vraiment quelque chose à foutre de la justice? Cramer des bagnoles fera revenir votre pote (si il a vraiment été votre pote)? Qui plus est des bagnoles qui appartiennent à vos voisins qui n’y sont pour rien. Et je ne parle pas des commerces qui ont tout perdu à cause de vous, sans aucune raison. C’est de la justice, ça? Et les bâtiments comme l’Atelier aux #Dervallieres qui était un organisme de réinsertion, donc là pour aider certains d’entre vous? Justice aussi?

Le jour de la marche blanche, ma femme était dans le même bus que celle qui a initié le rassemblement (du moins le prétendait-elle). Elle l’a clairement entendu dire qu’elle espérait que la marche dégénère en manifestation à des gamines. Un peu contraire à l’idée même de marche blanche, manifestation de recueillement silencieuse et pacifique, non? S’il s’agissait bien de l’initiatrice, on est en droit de se demander si elle en avait vraiment quelque chose à faire de la justice. D’ailleurs, les émeutiers sont si solidaires de la famille, pourquoi n’écoutent-ils pas ses appels au calme ?

Enfin, ce qui me révolte le plus dans cette histoire, c’est que tout le monde se focalise sur une seule chose: “un flic a tué un jeune”. Je ne minimise pas le drame, il avait beau être un délinquant il ne méritait pas son sort. Accident ou bavure, seule l’enquête nous le dira.

Par contre personne, aussi bien les personnes sur les réseaux sociaux que les médias, ne parle du contexte.

Pourquoi les CRS faisaient des contrôles dans le quartier ?

Parce que le vendredi précédent, il y a eu un règlement de compte pendant lequel une jeune fille a pris une balle perdue dans la main en voulant fermer ses volets pour se mettre à l’abri. Et avant que certains me répondent “ouais mais elle est pas morte”, je dis et alors? C’est moins grave pour autant ? Si la balle avait eu une trajectoire légèrement différente elle pouvait y passer aussi. Mais bizarrement ça ne semble choquer personne. Il n’y a pas de manifestation (pacifique, hein) pour protester contre ce qui lui est arrivé. La majorité des gens et des médias ne savent même que ça a eu lieu car le plus important c’est qu’un flic a tué un jeune. Pas la peine de creuser plus loin, pour eux.

Alors pour finir, voici un résumé du message que j’essaye de faire passer depuis le début de ce thread: arrêtez de juger sans savoir. Arrêtez d’attiser la haine et de détourner les faits pour votre propre intérêt. Réfléchissez par vous-même au lieu de gober toutes les intox qui circulent. Arrêtez de vous cacher derrière de faux prétextes de justice pour justifier un vandalisme gratuit. Arrêtez de décider à la place de l’enquête ce qu’il s’est passé alors que vous n’étiez pas présent (ceux qui l’étaient seront de toutes façons entendu par les enquêteurs).

Je sais très bien que ceux d’entre vous qui auront vu ce thread et m’auront lu jusqu’au bout seront très peu nombreux (et je vous remercie sincèrement de vous être donné cette peine). La situation actuelle me désole et j’espère vous avoir aidé à la voir d’un autre oeil. Et peut-être, en retour, pourrez en parler à d’autres, qui en parleront à d’autres, etc… Et qu’ainsi on arrivera a une prise de conscience générale de l’aberration de la situation. Oui, comme je l’ai dit au tout début, je suis probablement optimiste voire utopiste, mais j’essaye quand-même.

Une dernière fois merci à vous si vous êtes toujours en train de lire ces lignes. Et si en plus vous essayez vous aussi de changer les choses en relayant ce thread, sachez qu’il n’y a pas de mots pour vous exprimer ma gratitude, que cela réussisse ou que cela échoue.

Signé : un simple père de famille qui a la naïveté de croire que les gens l’écouteront peut-être et que les choses iront mieux #Nantes #Breil#BonSens


 

3 Commentaires

  1. Bravo, Monsieur, pour ce commentaire! Je suis complètement d’accord avec vous: le vandalisme, la violence, la propagation de la haine ne font qu’empirer la situation. J’ai été très perturbée par ces évènements, d’autant plus que l’un de mes neveux vit à Nantes avec sa compagne et leur fils.

  2. Bonsoir,
    On Connait les émeutiers. Jeune électrocuté dans un transformateur à Villiers-le-Bel en 2005. Voitures et bâtiments publics brûlés durant trois semaines.

  3. Le gouvernement a, comme d’habitude, interdit aux médias de couvrir les émeutes qui depuis 2 jours se répandent sur l’ensemble des banlieues françaises !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.