Venise accueille Energy Observer et son Village du 6 au 15 juillet

0

Venise, jusqu’au 15 juillet 2018, Après un passage par Kotor au Monténégro puis par Zadar en Croatie, Energy Observer, le premier navire propulsé aux énergies renouvelables et à l’hydrogène autour du monde, est arrivé à Venise ce vendredi 6 juillet 2018. La cité des Doges est la première escale italienne et l’une des trois étapes majeures en 2018 de « l’Odyssée pour le Futur ». Pendant 10 jours le bateau sera amarré sur l’île de Certosa aux côtés de son village accessible librement au grand public du 7 au 15 juillet. Cette escale est également l’occasion pour l’équipe d’Energy Observer, menée par Victorien Erussard et Jérôme Delafosse, de partir à la découverte des initiatives locales prises en faveur de la transition écologique.

 

© Energy Observer

Le navire Energy Observer est entré dans la lagune de Venise ce vendredi 6 juillet à 12h sous un beau soleil estival. Après avoir navigué dans la lagune et être passé devant la mythique Place Saint-Marc, le bateau a accosté sur l’île de Certosa près des deux dômes de son village d’exposition. L’équipage Energy Observer a été accueilli par des représentants de la ville de Venise et de la marina de l’île de Certosa.

« Venise nous en rêvions, avoue Victorien Erussard, fondateur et capitaine d’Energy Observer. La Cité des Doges est une escale symbolique de notre Odyssée pour le futur, nous sommes fiers d’avoir parcouru près de 8000 milles nautiques aux énergies renouvelables et à l’hydrogène pour rejoindre cette ville sur laquelle pèse tant de menaces environnementales ».

Pour Massimiliano de Martin, conseiller pour l’environnement de la ville de Venise : « L’aspect le plus important est que notre ville fasse partie d’un projet international lié au thème de l’environnement. Si ce bateau, qui envisage de voyager autour du monde en six ans, a décidé de visiter Venise, cela signifie que l’environnement et la lagune sont également intéressants pour le reste du monde. La possibilité de voir un tel bateau nous donne espoir et nous amène à penser à une adaptation de notre flotte avec de nouveaux systèmes de propulsion. Un bateau alimenté à l’hydrogène, au solaire et au photovoltaïque est un excellent système pour réduire les émissions dans l’atmosphère ».

Venise, un laboratoire de solutions pour l’environnement.
Chaque année la ville de Venise accueille 30 millions de touristes. Classée Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987, la ville doit faire face à une pression touristique croissante alors même que les défis environnementaux à relever sont déjà nombreux : montée du niveau des mers, disparition de la biodiversité marine, pollution maritime intense, montée du niveaux des eaux…

Jérôme Delafosse, chef d’expédition Energy Observer explique : « Avant Venise, notre Odyssée nous a mené de la Méditerranée Occidentale, au Maghreb, jusqu’au Moyen Orient, autant d’explorations qui nous ont permis de comprendre que les problèmes qui se posent aujourd’hui à Venise sont intrinsèquement liés à ceux que nous avons rencontrés en Tunisie, en Grèce ou en Israël… La sauvegarde de la Méditerranée nous concerne tous et passe par une coopération entre les 23 pays riverains. Il est important de comprendre que face aux défis environnementaux nous sommes tous des pays en voie de développement durable ».

Si Venise est confrontée aux problèmes environnementaux, elle est aussi un laboratoire de solutions. C’est dans ce cadre que l’équipe ira notamment rencontrer Ronald Thenius, doctorant en biologie de l’Université de Graz en Autriche. Il travaille à Venise sur un vaste projet de robots sous-marins permettant de surveiller en temps réel les nombreuses fluctuations (pollution, développement d’algues, biochimie de l’eau) de la lagune. En effet, Venise et sa lagune ont été identifiées comme un espace propice pour effectuer les premières expérimentations de ce projet issu d’un consortium d’universités italiennes, autrichiennes, belges, croates, allemandes et françaises. A l’avenir, les chercheurs réfléchissent également au développement d’un robot autonome capable de produire de l’énergie grâce à de la boue.

Energy Observer pour une planète durable
Victorien Erussard, fondateur et capitaine d’Energy Observer, est le premier ambassadeur français des Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptés par l’ONU en 2015. Tout au long de son Odyssée pour le Futur, l’équipe Energy Observer part à la découverte des solutions concrètes mises en place localement pour atteindre ces ODD. Venise, ville au cœur de tant de défis, sera notamment l’occasion d’aborder les ODD sous revue cette année lors du forum politique de haut niveau : l’eau propre et l’assainissement (ODD n°6), l’énergie propre à un coût abordable (ODD n°7), les villes et communautés durables (ODD n°11) et bien sur les mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques (ODD n°13).

Energy Observer fera escale sur l’ïle de Certosa
C’est sur l’île de Certosa que l’équipe Energy Observer a choisi de s’installer pour son séjour à Venise. Située dans la lagune, à quelques centaines de mètres de Venise, l’île de Certosa est un écrin de verdure qui accueille de nombreux plaisanciers souhaitant découvrir les îles alentours avant de prendre le large. Abandonnée depuis des années, l’île était devenue un lieu de dépôt illégal de déchets. L’association « Vento di Venezia », portée par Alberto Sonino, a su restaurer l’île et préserver sa faune et sa flore en réaménageant le parc de 22 hectares et en créant un port de plaisance respectueux de l’environnement.

« Le bateau Energy Observer est une source d’inspiration pour notre île, c’est pourquoi l’accueillir était important, explique Alberto Sonino, administrateur de la marina et partenaire hôte de l’escale. Ce bateau est un condensé de technologies qui nous donne des idées dans le cadre de notre plan de réaménagement de l’île ».

Le village Energy Observer : une immersion dans « l’Odyssée pour le Futur »
Le projet Energy Observer est plus qu’un navire, c’est également un média qui veut sensibiliser le grand public aux questions de la transition écologique. Afin de partager son « Odyssée pour le futur » avec le grand public, Energy Observer s’est doté d’un village d’exposition interactif, pédagogique et entièrement digitalisé qui permettra aux visiteurs de mieux appréhender l’ensemble des enjeux de la transition écologique. Pour l’escale de Venise, le village est installé près du bateau sur l’île de Certosa et propose une nouvelle scénographie et des contenus inédits en réalité virtuelle et projection à 360°.

Le village Energy Observer est un lieu de rencontres, d’échanges et de découvertes et sera librement accessible au public du 7 au 15 juillet, de 10h à 18h. L’équipe Energy Observer présentera également aux curieux toutes les technologies du bateau prototype et la manière dont elles servent la lutte contre le changement climatique.

(*) Le navire y sera visible mais non accessible au public jusqu’au 15 juillet.

 

À propos d’Energy Observer
Energy Observer est le premier navire hydrogène autonome en énergie sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines. Ce navire du futur à propulsion électrique fonctionne grâce à un mix d’énergies renouvelables et un système de production d’hydrogène décarbonée à partir de l’eau de mer. Ce défi technologique et scientifique a pour ambition de tester en conditions extrêmes des technologies de pointe préfigurant les réseaux énergétiques de demain, applicables en milieu terrestre.

Energy Observer accomplit actuellement une Odyssée pour le futur de six ans (2017-2022), 50 pays, 101 escales, menée par Victorien Erussard, fondateur et capitaine, et Jérôme Delafosse, chef d’expédition et réalisateur de documentaires. Un tour du monde pour devenir une vitrine des innovations en matière de transition écologique, afin de sensibiliser le plus grand nombre sur les énergies renouvelables, la biodiversité, l’agroécologie, la mobilité ou encore l’économie circulaire, lors des escales sur son village itinérant, sur les réseaux sociaux et à travers . Cette expédition du 21ème siècle a pour cap permanent la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable de l’ONU, dont Energy Observer est le premier ambassadeur pour la France.

Energy Observer a reçu le Haut Patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, ainsi que le soutien officiel de l’Union Européenne, l’UNESCO et l’IRENA.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.