Réformes institutionnelles… au panier

0

Mercredi 11 juillet 2018, Promises d’être menées dans “l’esprit Girondin”… comme tant d’autres promesses électorales que Macron fit miroiter devant notre espoir de réformes en profondeur de l’État, cette réforme constitutionnelle se réduit en peau de chagrin… jusqu’en un royal discours… à Versailles ! Nous faisons un bond de deux cent cinquante ans en arrière ! Et au final, en ce 21ème siècle, nous ne sommes plus citoyens mais redevenus sujets !

Et sur ce, le président Macron continue son tourisme mondial !

Il faut lisser une bonne image… que payent les citoyens, mais le plan “pauvreté” doit descendre à minima ! Car “pauvre” cela veut dire quoi… à celui qui est né avec une cuiller d’argent dans la bouche ?

Qu’en est-il de la“RÉALITÉ” ?… c’est une autre question ! Les parlementaires d’ “En Marche”, bien cadrés dans l’obéissance au contenu du vote demandé, auront-ils la force morale et l’esprit suffisamment démocratique pour pousser vers la priorité d’une profonde réforme de l’État, seule source d’économies à bonne échelle ? Car le problème de l’économie n’est pas dans : “ça nous coûte un pognon dingue”, dixit Macron ! Mais dans le fait que les gens en grande difficulté doivent être aidés par la solidarité sociétale… Car depuis trop longtemps la bonne question : “où va l’argent du contribuable”, demeure sans bonne explication.

Un “argent” que même les députés avouent ne pas pouvoir contrôler.

Ça file en eau de boudin !

À Kemper, le président de la république est venu semer son grain en vue de l’élection européenne de l’an prochain mais quant à… ne serait-ce qu’un début de réforme de l’État jacobin ? Rien au programme. Le candidat devenu président, a-t-il mis les “ réformes” annoncées aux calendes grecques ? Une fois de plus, les votants de cette dernière présidentielle en sont pour leurs frais…Leurs espoirs bien douchés comme avec ses prédécesseurs ! L’abstention a de beaux jours devant elle…

Quant à Diwan, l’école bretonnante immersive est une fois de plus mise en difficulté. Cela pour ne rien changer aux habitudes de répression morale et culturelle régionales.

Où est la démocratie ? Au panier. Prochain discours, celui du 14 juillet qui nous tombera dessus de très haut avec condescendance une fois de plus.

 

 

 

Pour le Collectif,

la présidente :  Angèle Jacq

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.