Château de Kerjean : Le grand fest-noz Jeudi 26 juillet 2018

0

Saint Vougay, jeudi 26 juillet 2018, Le grand fest-noz du Château de Kerjean est de retour avec une 7ème édition toujours aussi prometteuse : rendez-vous incontournable des amateurs de danses bretonnes mais aussi des estivants de passage, le fest-noz de Kerjean offre, dans un cadre exceptionnel, un moment fort de danse et de musique traditionnelles.

Sonneurs, chanteurs et musiciens, parmi les meilleurs de Bretagne, sont réunis pour faire danser dans la cour d’honneur plusieurs centaines de personnes au rythme des gavottes, plinn, laridé et autres kas ha barh. Et comme l’année passée, au cœur de la soirée, une rencontre très originale avec un soliste de génie qui évoluera au milieu de la danse, au plus près du plancher !

Billet Fest Noz de 5€ à 8€ – Billet couplé Fest Noz + château de 7€ à 10€ – Entrée libre pour les moins de
7 ans et les abonnés – Repli à la salle des fêtes de Saint-Vougay en cas de pluie.

SOLO
Little Big Noz
Défricheur de bombarde et grooveur de baryton, Ronan Le Gourériec participe à de nombreuses formations ou créations inventives et insolites. Issu de la musique traditionnelle bretonne, en couple biniou/bombarde ou en bagad, Ronan n’a pas longtemps résisté aux appels du pied du jazz ou des musiques improvisées en général.
Muni d’un saxophone baryton à simple carburation circulaire, Ronan Le Gouriérec fait danser. Dans un salon, une salle de bal, une cour d’école, une grange ou un jardin, au centre des danseurs, de tous âges, tous niveaux, toutes morphologies et tous milieux sociaux confondus, Ronan joue et improvise un répertoire original, créé pour l’occasion au service de la danse, de la transe, du swing et du groove. Une proximité pour retrouver de la complicité. Avec Little Big Noz, préparez vous à danser !

CHANT
Vassallo-Rivoalen (Plinn-Fisel)
Chant traditionnel breton dont elle est une des grandes voix, scènes actuelles où elle prend toutes les libertés, musique classique où elle mène une gourmande double vie : Marthe Vassallo bâtit sa maison sous le double signe de l’intégrité et de la curiosité, attachée aux richesses intimes de chaque répertoire et ouverte à toutes les expériences où la conduit son appétit d’amoureuse de la voix, du son et de la scène.
Christian Rivoalen est connu pour le couple de kan ha diskan qu’il forme depuis près de 25 ans avec sa sœur Sylvie. Pour autant, il multiplie les expériences musicales avec d’autres. Il a chanté dans le groupe La Godinette, au sein du spectacle Treizour du cercle celtique de Douarnenez, avec Christophe Le Menn et bien d’autres partenaires.
Ces deux-là réunis sur scène pour le fest-noz de Kerjean, c’est un inédit prometteur qui devrait prouver son efficacité sans difficulté.

Talec-Suignard (Montagne)
Jean-Claude Talec et Louis-Jacques Suignard chantent et collectent depuis plus de 30 ans. Ayant appris leur art auprès des chanteurs de l’ancienne génération, ils sont heureux et fiers de transmettre, à leur tour, le kan ha diskan (et surtout la gavotte !) aux jeunes chanteurs et chanteuses. Ils ont été récompensés de plusieurs prix tout au long de leur carrière. Et avec eux, c’est place à la gavotte !

Le Buhé-Le Hunsec (Vannetais)
Sofi Le Hunsec a commencé à chanter très jeune, en famille. C’est à 16 ans qu’elle découvre le répertoire breton par l’intermédiaire de l’association Dastum (« collecter » en breton) et l’ouverture vers le collectage. Depuis la fin des années 1980, elle poursuit plusieurs collaborations en solo, avec la chanteuse Lydie Le Gall, avec le groupe Loeroù Ruz (chant vannetais) ou avec le guitariste Alain Léon. Elle transmet également aux jeunes générations toute cette matière précieuse.
Nolùen Le Buhé est née dans une famille où langue bretonne et chant traditionnel sont le quotidien, dans le milieu rural des années 1970 c’est simplement une évidence. De la table familiale aux pardons, en passant par les fest-noz où va sonner son père, jusqu’aux nombreux festivals que compte cette région, Nolùen se forme une oreille et un bagage musical qui font d’elle aujourd’hui l’une des chanteuse phare de la tradition musicale en Bretagne.
Leur rencontre date du début des années 1990 et leur maîtrise du terroir vannetais a fait le plaisir des danseurs et danseuses pendant de nombreuses années. Et, spécialement pour le fest-noz de Kerjean, les deux grandes voix de référence du pays vannetais remontent sur scène…

BOMBARDE – BINIOU
Le Goff-Kerjean (Fisel-Plinn)
Jean-Elie le Goff (bombarde) sonne en couple depuis une quarantaine d’années. Grand spécialiste de la gavotte fisel, il a notamment écumé les festou-noz du Kreiz Breizh pendant près de 35 ans en compagnie de Jacky Le Hetet, figure locale incontournable.
Yann Kerjean (biniou) est issu d’une grande famille de chanteurs puisqu’il est le petit fils du grand Manu Kerjean.
Il a également chanté en kan ha diskan avec sa sœur mais c’est aussi un remarquable danseur de fisel puisqu’il a remporté plusieurs fois le maout au concours de Rostrenen.
Jean Elie et Yann sonnent ensemble depuis 2009. Ils ont remporté de nombreux concours en pays fisel et plinn, leurs terroirs de prédilection. Ils constituent aujourd’hui un couple de référence pour ces danses mythiques du Centre Bretagne.

Le Dissez-Bodros (Montagne)
L’un vit de sa musique (il est notamment « talabarder » des groupes de fest-noz Darhaou, Loened Fall et Zonk) et
l’autre est berger de son état mais aussi sonneur de biniou trégorrois réputé.
Ronan Le Dissez et Kristen Bodros jouent ensemble depuis une quinzaine d’année. La musique de couple, c’est leur credo, et ils apprécient particulièrement la gavotte, danse phare du Centre Bretagne.

Hénaff-Meunier (Sud-Cornouaille)
Goulven et Alexis ont appris à se connaître et sonnent ensemble depuis 2011. Passionnés par la sensibilité et le dynamisme des musiques traditionnelles, ils sont particulièrement attirés par le terroir « sud-Cornouaille ».
On peut les rencontrer en couple ou en trio avec tambour lors de festoù noz, de mariages, et de différents concours. Ceci dit, ils adorent se produire en concert dans les églises et les salles de spectacle comme ils ont pu le faire lors des nuits de la Bretagne, au festival de Cléguérec ou lors de concerts et concours du Festival Interceltique de Lorient. Ils ont d’ailleurs remporté de nombreux titres ces dernières années. On peut retenir le Trophée Yann Kaourintin Ar Gall (2013-2014), la plume de paon du festival de Cornouaille (2012-2014-2015-2016-2017) et le fameux trophée Matilin an Dall à deux reprises. Ils sont également champions de Bretagne des
sonneurs en couple Braz en titre depuis 2014 : sans doute ce qui se fait de mieux en ce moment dans le domaine !

Chemins du patrimoine en Finistère

www.cdp29.fr

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.