Affaire Benalla : Censure de masse de Nordpresse sur Facebook

2

Dimanche 22 juillet 2018, des centaines d’internautes se sont vus supprimer leur partage d’article de Nordpresse sur le réseau social facebook, concernant l’affaire Benalla mais pas que : tout ce qui semble toucher de près ou de loin au chef de l’Etat.

C’est bien la liberté d’expression qui semble menacée à l’heure actuelle.

Nordpresse est un site satirique mais l’humour ne semble pas être très apprécié en cette période agitée pour les soutiens au chef de l’Etat français.

Nordpresse : “Ceci c’est pas une fausse info et c’est TRÈS grave. Merci de lire ce qui suite.
Depuis ce matin nous avons reçus des centaines de messages de gens qui ont vu leurs partages d’articles Nordpresse supprimés de Facebook puisque considérés comme indésirables.
TOUS ces articles concernaient l’affaire Benalla ou Macron. On sait comme le patron de Facebook France est en lien direct avec l’Elysée après l’affaire Génération identitaire.
Bordel, on tombe littéralement de notre chaise. Est-ce ça aujourd’hui la démocratie française ? Mettre un site satirique sur liste noire parce qu’il en rajoute sur ce qui est déjà une affaire d’état ?
On va continuer à essayer de comprendre mais les centaines de témoignages reçus ce matin nous terrifient. Pas pour nous et nos clics.
Pour la démocratie qui est plus que jamais en péril.
Et si les grands médias taisent la censure qui nous est encore une fois appliquée, on saura ce qu’il en est de leur complicité.
Merci de partager. L’heure est grave.

Et quand on lit ça ce matin dans le Parisien…”

2 Commentaires

  1. Une petite partie des français a élu un tocard : peut-être n’a t-elle que ce qu’elle mérite…
    Nouvelle preuve s’il en était besoin apportée par cette affaire : cette monarchie n’est pas une démocratie.

    BREIZH Dieub

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.