Les prénoms avec “ñ” toujours refusés

0

Mardi 24 juillet 2018, La ministre française du Travail, Murielle Pénicaud, a affirmé au Sénat que les prénoms comportant la lettre “ñ” ne seront toujours pas reconnus par l’administration française.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

 

Des manifestants ont défendu le prénom Fañch lors du passage du Tour de France en Bretagne.

Dans les actes officiels publics, Eñaut, Beñat ou Aña devront encore s’écrire Enaut, Benat et Ana. La ministre française du Travail, Murielle Pénicaud, a à nouveau affirmé au Sénat que les prénoms comportant la lettre “ñ” ne seront pas reconnus par l’administration française.

Cette décision va dans le sens d’une circulaire gouvernementale de 2014 qui limite les caractères des prénoms à ceux reconnus par l’académie française. La ministre reconnaît tout de même la liberté des parents à choisir un prénom et assure que rien n’empêche les mairies de délivrer des livrets de famille bilingues.

La traduction “en langue régionale” doit alors faire “office d’usage” selon les propos de Murielle Pénicaud. Pour la ministre, c’est un moyen “d’aider la langue française à être respectée”, et les parents s’y retrouveraient mieux.

Le petit Fañch

Cette intervention de Murielle Pénicaud fait suite à celle du sénateur UDI du Finistère, Michel Cadevet, qui la semaine dernière, a alerté du cas du petit Fañch. Né en mai 2017 à Quimper, ses parents l’enregistrent à l’état civil avec la lettre “ñ”. Au départ, la famille ne rencontre aucun problème mais en septembre suivant, la justice annule cette inscription arguant le fait que le “ñ” n’est pas reconnu par la langue française.

Depuis, plusieurs protestations ont eu lieu en Bretagne. Lors du passage du Tour de France par exemple, des manifestants ont brandi des banderoles où il était écrit le prénom Fañch. La lettre “ñ” est devenu le symbole du respect des langues régionales dans l’Hexagone.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.