Maritime : après Lorient, le périple rocambolesque du cargo “St Elias” continue en face du port de La Rochelle

0

Vendredi 10 août 2018, après Lorient, la saga du cargo “St Elias” continue en face du port de La Rochelle.

 

Le 25 juillet 2018 le cargo « St ELIAS » faisait route vers le port de La Rochelle. Après une immobilisation de 25 jours dans le port de Lorient où il était venu livrer une cargaison de tourteaux de soja d’une valeur de 2 Millions d’Euros ! visitez  WWW.MORGLAZ.ORG

L’association MOR GLAZ, était assez sceptique  quant à l’état du navire au moment du départ de Lorient et  des prétextes évoqués par le Chef du Centre de Sécurité des Navires de Lorient – « On a réuni les conditions nécessaires pour un seul voyage, mais la détention sera poursuivie à La Rochelle, le bateau n’est pas libre ».  -« Des réparations restent à effectuer ».

-« L’armateur prétend que le port n’est pas adapté pour les travaux et qu’il n’y a pas d’entreprises suffisamment qualifiées ici ».Le cargo doit notamment se faire livrer de nouvelles chambres froides et des amarres.

L’association MOR GLAZ reste convaincue, qu’il doit y avoir  des  subtilités bien plus obscures  que celles évoquées ci-dessus, elles apparaîtront tôt ou tard ! Pas assez de moyen à Lorient pour réparer ce navire, mais est-il seulement possible de le remettre en état pour un « pseudo-armateur » qui doit régler 65.000 dollars a des Marins Roumains !

Depuis le 27 juillet 2018 le cargo armé par deux Officiers Grecs et 16 Marins Ukrainiens est au mouillage en face du port de La Rochelle. L’association MOR GLAZ demande aux Autorités Sociales Maritimes Françaises de s’assurer que tout se déroule bien à bord de ce navire, et de constater que l’Equipage est bien nourri et que tout se passe normalement dans tous les domaines! L’association MOR GLAZ émet un doute sur les motifs  de cette escale devant le port de La Rochelle ! Qui pourrait  bien encore affréter un tel navire, sachant que les Marins Ukrainiens qui sont à bord ne seront peut-être jamais payés, et qu’ils ont payé 1500 dollars US chacun pour pouvoir embarquer, scandaleux, honteux, inacceptable, dans une Europe qui se voulait irréprochable ! Le cargo « St ELIAS » n’est pas un cas isolé, dans la première activité « force » mondiale, qui ne devrait réserver aucune place aux « bricoleurs » ni aux « pseudo-armateurs ».

L’association MOR GLAZ réitère ses demandes : le Centre de Sécurité des Navires du port de La Rochelle, ne doit pas mollir face à l’Etat du Pavillon, ni à la société de classification, ni devant le représentant du « pseudo-armateur » ! Ce cargo doit remplir toutes les conditions sociales et techniques avant d’appareiller du port de  La Rochelle ! Les Marins Ukrainien embarqués depuis le 7 juillet 2018, devraient déjà  se méfier. Chaque jour qui passe les dettes s’amoncèlent.  Méfions-nous des pavillons trop colorés issus de pays paradisiaques, et des « pseudo-armateurs » y compris européens  bien plus organisés qu’ils ne le paraitraient !

Ces « pseudo-armateurs » créent une concurrence, une compétition sociale entre les Marins et les Armateurs. Les agents, les affréteurs, les assureurs, les receveurs de la cargaison, l’Etat du pavillon, les sociétés de classification,  les autorités portuaires et autres … devraient être plus rigoureux, scrupuleux, avant d’utiliser et d’assurer des navires ! Qui va oser « pouvoir »  affréter ce navire en connaissant toutes ces dérives sociales et autres … la tentation peut-être grande, mais les risques aussi !

 

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.