L’université d’été des régions peuples solidaires à Bayonne

0

Bayonne, Du 23 au 25 août des conférences sur le processus de paix au Pays Basque, la réforme constitutionnelle et sur l’Union européenne auront lieu à Bayonne, en présence de Txetx, Paul Molac et Jean Quatremer.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

 

Txetx et Jean-René Etchegaray feront partie des personnes qui débattront lors de l’université d’été de RPS. © Bob EDME

Xabi Larralde de Sortu, Jean-René Etchegaray maire de Bayonne et Txetx membre des Artisans de la paix inaugureront l’université d’été du mouvement Régions et peuples solidaires (RPS) à Bayonne, le 23 août au matin avec une conférence sur “le processus de paix et l’avenir institutionnel du Pays Basque” à l’hôtel Baiona.

Ces acteurs locaux seront rejoints l’après-midi par Paul Molac, député LREM du Morbihan. Il millite depuis les années 90 pour l’enseignement du breton dans les écoles publiques et a été le président de la Fédération pour les langues régionales dans l’enseignement public (Flarep). Ces derniers temps, le député s’est mis un peu en retrait de la majorité parlementaire suite à l’affaire Benalla.

Avec Wanda Mastor professeure de droit constitutionnel, auteure du rapport pour un statut constitutionnel de la Corse et Jean-Félix Acquaviva député corse (Pè a Corsica), ils échangeront sur la réforme constitutionnelle qui devra être débattue à la rentrée prochaine à l’Assemblée nationale.

Le 24 août le journaliste de Libération Jean Quatremer spécialiste des questions européennes et auteur du livre “Les salauds de l’Europe” sera présent pour débattre sur l’Union européenne, quelques mois avant les élections européennes de mai 2019. L’université se poursuivra le lendemain, 25 août, sans plus de précision pour l’instant. Les inscriptions pour l’évènement se font ici.

Pour rappel, la fédération RPS regroupe les partis autonomistes et indépendantistes de l’Etat français opposés à la violence, sur des fondamentaux comme “combattre le centralisme parisien”, “encourager la diversité culturelle et promouvoir les identités” ou bien encore “permettre aux peuples divisés par des frontières inter-étatiques, héritages des guerres, de se réunir à la faveur du processus d’unification de l’Europe”.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.