La Région organise les transports scolaires : Chaque jour, 160 000 KmM parcourus par 112 000 scolaires

0

Vendredi 24 août 2018, la rentrée approche. Dans quelques jours, le ballet des cars scolaires reprendra pour acheminer collégiens et lycéens vers leur établissement. L’occasion pour la Région de revenir sur cette compétence dont elle prend progressivement possession.
Organiser le transport de 112 000 scolaires (soit près de 40% des effectifs totaux des collèges et lycées1), chaque jour, à travers les quatre départements est un véritable défi.

Chaque parent souhaite que la durée de trajet entre le domicile et l’établissement scolaire soit la plus courte pour son enfant et, en même temps, nombre de parents aimeraient le voir monter dans un car au pied de leur domicile… Pas simple quand il s’agit d’organiser un service public, le plus en adéquation possible avec les besoins, garant de bonnes conditions de sécurité et cohérent avec les réalités budgétaires et environnementales.

160 000 km parcourus chaque jour
En période scolaire, pour desservir les collèges, lycées ou gares routières, la Région organise la circulation quotidienne de 2 500 cars qui parcourent quelque 160 000 kilomètres chaque jour, soit 4 fois le tour de la terre ! Pour ce faire, elle a en partie conservé l’organisation dont elle a hérité des Conseils départementaux. Ainsi, ce sont aujourd’hui plus de 70 agents régionaux, au sein des 4 antennes départementales, qui assurent localement, sur chaque territoire, cette gestion complexe.

La Région consacre, chaque année, 150 millions d’euros au transport scolaire et interurbain. Les usagers des cars scolaires –comme ceux des TER- ne paient, en moyenne, que 10% du coût réel de leur voyage.

1 450 demandes de créations d’arrêts
Chaque année –et même au cours de l’année-, l’itinéraire des cars peut être modifié en fonction des besoins des familles. En zone rurale, des arrêts disparaissent là où les enfants ne sont plus scolarisés dans le secondaire quand, parallèlement, de nouvelles haltes sont organisées dans les hameaux où cela devient nécessaire.

Ainsi pour la rentrée 2017, ce ne sont pas moins de 1 450 demandes de créations d’arrêt qui ont été formulées. Plus de 40% d’entre elles (600) ont reçu une réponse favorable.

Vers une uniformisation à la rentrée 2019
En 2016, la Région a hérité de la responsabilité du transport scolaire, qui était auparavant gérée par les Départements. Elle s’est donc appuyée, jusqu’à présent, sur l’existant, qui a fait ses preuves et fonctionne bien. Ce mode de fonctionnement est toutefois très hétérogène sur le territoire : le service peut-être délégué à une commune, une communauté de communes, une association de parents d’élèves…

Avec, pour première préoccupation la sécurité, la Région souhaite préserver une gestion locale, au plus près des territoires, tout en proposant d’uniformiser le fonctionnement. Elle travaille actuellement sur un nouveau règlementqui devrait entrer en application à la rentrée 2019 : calendrier et procédure unique pour les demandes de création d’arrêt, uniformisation de la tarification, définition de règles de fonctionnement similaires pour tous, volonté de tendre vers un temps de transport inférieur à 45 minutes par trajet, standardisation des modalités d’information des familles…

Le portail dédié au nouveau réseau de transport régional Breizhgo donne accès à de nombreuses informations pratiques breizhgo.bzh.

1 À noter que le transport des élèves scolarisés et domiciliés dans une Métropole ou Communauté d’agglomération ne relève pas de la compétence de la Région.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.