Démission de Nicolas Hulot, une annonce choc mais sans surprise

0

Mardi 28 août 2018, La démission de Nicolas Hulot du gouvernement n’est pas une surprise. Elle n’en reste pas moins une annonce choc qui isole un peu plus Emmanuel Macron et son gouvernement dans son projet néolibéral. Ce projet ne peut laisser aucune place à l’écologie politique tant on sait que le néo-libéralisme fait fi des ressources naturelles, de leur raréfaction.

Face aux enjeux planétaires auxquels nous sommes confrontés et à leur urgence, il faut mettre un terme au cynisme d’Etat et aux poids des lobbies qui nous conduisent tout droit à l’échec. Pour l’énergie, pour les déchets, pour le climat, pour la biodiversité, les solutions sont au plus près des citoyen(e)s car c’est dans les territoires que s’expriment les plus fortes volontés pour réussir la transition écologique.

 

La fédération Régions et Peuples solidaires rappelle que l’Etat ne peut être le bon échelon pour traiter des questions environnementales. Ce sont les collectivités locales qui sont le mieux à même de s’en occuper efficacement… et ce début de quinquennat a prouvé qu’elles ne comptaient pas plus pour ce gouvernement jacobin. Ecologie et territoires vont de pair: telle est la leçon de cette démission de Nicolas Hulot.

 

Gaël Briand, porte-parole de R&PS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.